5000 Lettres

No d'inventaire Année Date de classement De/A Correspondant-e (Nom Prénom Dates) Nombre de scan(s)
27 1686 23.04.1686 à Gernler Theodor (1670-1723)
52 1686 31.12.1686 à Anonyme 2
59 1687 27.05.1687 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
61 1687 02.06.1687 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
64 1687 31.08.1687 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
65 1687 17.09.1687 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
75 1687 24.10.1687 √† Merlat √Člie (1634-1705) 4
79 1687 11.11.1687 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
80 1687 28.11.1687 à Werenfels Peter I (1627-1703) 2
81 1687 28.11.1687 à Zwinger Johannes (1634-1696)
84 1687 09.12.1687 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
88 1688 12.01.1688 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
91 1688 27.01.1688 à Zwinger Theodor (1658-1724)
96 1688 23.03.1688 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
97 1688 01.04.1688 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
103 1688 25.05.1688 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
104 1688 08.06.1688 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
106 1688 15.06.1688 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
113 1688 14.08.1688 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)
119 1688 12.10.1688 à Gernler Johann Heinrich (1664-1747)

Lettre 97 de Jean-Alphonse Turrettini à Johann Heinrich Gernler

[Genève] 01.04.1688 [22.03.88 (v.s.)]

Je me prevaus

JA envoie à Gernler, avec cette lettre, deux exemplaires de la harangue de Pictet [Benedicta memoria], deux de chacune de ses thèses [Exercitatio philosophica; De Fluidorum solidorumque corporum natura] et une copie du traité des luthériens [Lettre de quelques protestants pacifiques]. Après la très longue lettre qu'il lui a écrite, il se sent épuisé et n'a plus grand-chose à lui envoyer: pas d'affaires publiques, pas de nouvelles de la ville, dont son correspondant n'...

[Genève] 01.04.1688 [22.03.88 (v.s.)]


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
√Ėffentliche Bibliothek der Universit√§t (Basel), Ki.¬†Ar.¬†130b¬†190¬†(n.f.)


Je me prevaus


JA envoie √† Gernler, avec cette lettre, deux exemplaires de la harangue de Pictet [Benedicta memoria], deux de chacune de ses th√®ses [Exercitatio philosophica; De Fluidorum solidorumque corporum natura] et une copie du trait√© des luth√©riens [Lettre de quelques protestants pacifiques]. Apr√®s la tr√®s longue lettre qu'il lui a √©crite, il se sent √©puis√© et n'a plus grand-chose √† lui envoyer: pas d'affaires publiques, pas de nouvelles de la ville, dont son correspondant n'a que faire, pas de raisonnements philosophiques ni scientifiques. Il pourrait donc terminer ici sa lettre mais il y ajoute n√©anmoins quelque chose. On a vu le premier tome des Ňďuvres posthumes de Claude. Y figure, entre autres, un Trait√© de la composition d'un sermon, que JA a presque lu enti√®rement et qu'il juge tr√®s judicieux. Le mal est qu'on ne suivra pas ce mod√®le et que l'on continuera √† pr√™cher comme d'habitude, en d√©bitant des lieux communs ou de petites pens√©es. JA pense que la raison en est la paresse des pr√©dicateurs. Il est en effet si facile de copier un commentaire ou un lieu commun, alors que m√©diter avec application et pr√™cher avec bon sens demandent bien plus de peine et de temps. [Jacques] Du Noyer, √† Gen√®ve, est l'un des proposants qui r√©ussira le mieux car il ne craint pas la peine. Quant √† JA, il travaillera avec tant d'application et de soin √† suivre les r√®gles de Claude et du bon sens, qu'il arrivera bien √† faire quelque chose. [Antoine¬†I] L√©ger fait des exp√©riences tous les quinze jours. La fleur des √©trangers et l'√©lite des proposants s'y trouvent. Il s'y acquiert r√©putation et honneur par son exactitude et sa p√©n√©tration. La plupart des √©trangers qui sont √† Gen√®ve sont anglais ou √©cossais; c'est gr√Ęce √† Madame de Windsor que JA les conna√ģt.

Adresse

[Leyde]


Lieux

√Čmission

Genève

Réception

Leyde

Conservation

B√Ęle


Cités dans la lettre