14 Personnes

Toinard Nicolas null

(~1628-1706)

Biographie

Toinard Nicolas (1629-1706) Né en France, à Orléans. Seigneur de Villamblain. Se consacra tout jeune à l’étude des langues anciennes et des médailles. Laissa à sa mort une grande quantité de manuscrits qui furent dispersés. Polémiqua avec Dominique Bouhours à propos de la langue française sous le pseudonyme d’un abbé albigeois. Fit aussi une critique de la traduction du Nouveau Testament par Richard Simon. Auteur d’une Evangeliorum harmonia Græco-Latina, parue posthume, à Paris, en 1707. En relation avec l’abbé Louis Du Four de Longuerue* ; correspondant de John Locke. Turrettini lui fut recommandé par Claude Nicaise* (cf. lettre 723) et le rencontra lors de son séjour en France. Sa correspondance, remplie de nouvelles littéraires, montre qu’il servit d’intermédiaire entre Pierre Richelet* et Turrettini à propos du Dictionnaire français de ce dernier.

Bibliographie

A. Cioranescu, Bibliographie de la litt√©rature fran√ßaise du XVIIe si√®cle, 3, Paris, 1966, p.1914; Michaud, 41, p.636-637¬†; G. Bonno, Les relations intellectuelles de Locke avec la France, Berkeley et Los Angeles, 1955, p.116-156; M. H. de Lang, De opkomst van de historische en literaire kritiek in de synoptische beschouwing van de evangeli√ęn van Calvijn (1555) tot Griesbach (1774), Leiden, 1993, p.213-220.

A envoyé les lettres