11 Personnes

Spanheim Friedrich null

(1632-1701)

Biographie

Spanheim Friedrich (1632-1701) N√© √† Gen√®ve.¬†Ministre et professeur de th√©ologie √† Heidelberg, puis de th√©ologie et d‚Äôhistoire eccl√©siastique √† Leyde. Farouche partisan de l‚Äôorthodoxie calviniste. Fr√®re d‚Äô√Čz√©chiel Spanheim et oncle de Ludwig Friedrich Bonet*. Mena de front une carri√®re d‚Äôenseignant, de controversiste, de pr√©dicateur et de responsable de la biblioth√®que. Anti-cart√©sien et anti-cocc√©ien, √©galement tr√®s hostile √† Thomas Hobbes et √† Herbert of Cherbury. Auteur d‚Äôun nombre tr√®s consid√©rable d‚Äôouvrages, tant de controverse que d‚Äôhistoire eccl√©siastique. Turrettini, qui fut apparemment tr√®s bien re√ßu par Spanheim et soutint des th√®ses sous sa direction √† Leyde, en 1692, ne semble pas avoir appr√©ci√© l‚Äôhomme outre mesure. Son abord √©tait apparemment froid et peu agr√©able. Tenu toutefois pour un grand homme par la famille Turrettini et par ceux des correspondants qui avaient √©t√© ses √©l√®ves, comme B√©n√©dict Pictet* et Jeremias Sterky*. La seule lettre qui reste de lui est une lettre de condol√©ances √† la suite de la mort de Fran√ßois Turrettini.

Bibliographie

BBK (notice d‚ÄôE. Wenneker), 10, p.885-887; O. Merk, ¬ę¬†Von Jean-Alphonse Turrettini zu Johann Jakob Wettstein¬†¬Ľ in H. G. Reventlow et al. (√©d.), Historisch Kritik und biblischer Kanon in der deutschen Aufkl√§rung, Wiesbaden, 1988, p.89-112.

A envoyé les lettres

Son nom est cité dans les lettres