22 Personnes

Sike  Henry null

(~1699-1712)

Biographie

Sike Henry (v.1699-1712) Né en Allemagne, à Brême. Docteur en droit et professeur d’hébreu à Cambridge de 1705 à 1712. Formé à Brême, à Leyde et à Utrecht, où il travailla à l’édition de la Bibliotheca novorum librorum (Trajecti ad Rhenum, 1697-1699) et où se lia d’amitiés avec Pieter Burman. Fut l’un des premiers spécialistes des apocryphes du Nouveau Testament. Traduisit de l’arabe en latin l’évangile de l’enfance du Christ (Evangelium infantiæ, Utrecht, 1697). Avait prévu d’accompagner le jeune mylord Huntington dans un grand voyage en Asie, qui ne fut finalement pas exécuté et qui fut remplacé par un voyage en Italie. À leur retour, obtint une pension du jeune mylord et une recommandation pour Cambridge. Ami très proche de Richard Bentley ; en bonnes relations avec, entre autres, Isaac Newton et John Chamberlayne*. Sujet à des attaques de dépression, il se donna la mort. Recommandé à Turrettini par Fabre II*. Samuel Turrettini* le fréquenta lors de son voyage en Angleterre en 1711 et lui sut gré de l’avoir introduit auprès de savants et de bibliothèques (cf. lettre 2227). Ce fut Jean I Barberyrac* qui annonça à Turrettini le suicide par pendaison de Sike (cf. lettre 2294).

Bibliographie

Jöcher, 4, p. 579-580 ; DNB (notice d’A. Hamilton), 50, p.597-598 ; L. Forster, « Henry Sike of Bremen (1669–1712), regius professor of Hebrew and fellow of Trinity », Transactions of the Cambridge Bibliographical Society, 10, 1991–1995, p.249–77.

A envoyé les lettres