29 Personnes

Saurin Jacques null

(1677-1730)

Biographie

Saurin Jacques (1677-1730) N√© en France, √† N√ģmes. Fils a√ģn√© de Jean*, fr√®re de Louis* et de Marc-Antoine*. P√®re de Philippe*. Pasteur et pr√©dicateur tr√®s r√©put√©. Inscrit au Coll√®ge √† Gen√®ve en 1692, fit carri√®re comme enseigne au r√©giment de Galloway, au service du Pi√©mont de 1694 √† 1697. Reprit ses √©tudes √† Gen√®ve, en s‚Äôinscrivant en th√©ologie en 1698; proposant en septembre 1699. Obtint un t√©moignage fort honorable en juillet 1700. Fut ensuite consacr√© en 1700 et devint pasteur √† Londres la m√™me ann√©e, d‚Äôabord √† Old Patent et Soho, puis, l‚Äôann√©e suivante, √† Threadneedlestreet. D‚Äôapr√®s Aaron Testas*, la lettre de recommandation de Turrettini contribua de mani√®re d√©terminante √† l‚Äô√©lection du jeune pasteur, dont il reconnaissait pourtant les grands m√©rites (cf. lettre 1348). Appel√© ensuite en Hollande, o√Ļ il devint le ministre extraordinaire des Nobles, √† La Haye, de 1705 √† 1730. Auteur de nombreux ouvrages dont des Sermons (La Haye, 1708-1725) tr√®s appr√©ci√©s et des Discours historiques, critiques, th√©ologiques et moraux sur les √©v√©nemens les plus m√©morables du Vieux et du Nouveau Testament (Amsterdam, 1720). La pr√©dication, les publications ainsi que la personnalit√© de Saurin ont √©t√© abondamment comment√©es par les correspondants de Turrettini¬†: beaucoup s‚Äôaccordent √† reconna√ģtre que Saurin faisait constamment des efforts pour se montrer orthodoxe et dissiper ainsi les soup√ßons qui pesaient sur lui, attitude peu appr√©ci√©e par Jean-Fr√©d√©ric¬†I Ostervald* (cf. lettre 2300). Jean I Barbeyrac* ne manqua pas d‚Äô√©pingler publiquement Saurin √† cause du jugement n√©gatif qu‚Äôil avait donn√© sur le Christianisme raisonnable de Locke (cf. lettre 2253)¬†; il relata d‚Äôautre part √† Turrettini, en 1717, les bruits que le pr√©dicateur propageait sur l‚Äôh√©t√©rodoxie des jeunes genevois (cf. lettre 2816). La plupart des lettres anglaises de Saurin tournent autour du comportement d√©sinvolte de Pierre Butini*, appel√© dans son √Čglise √† Londres. Il y parle √©galement de...

Bibliographie

LR, 5, p.476, n.4731; J. Gaberel, Jacques Saurin. Sa vie et sa correspondance, Genève, 1864.

Son nom est cité dans les lettres

Citation incertaine dans les lettres