18 Personnes

Description Correspondant Auteur Personne citée Nom Prénom
Barnaud (Mademoiselle)       Barnaud (Mademoiselle)
Collins Anthony (1676-1729)             Collins Anthony
Crousaz Abraham de (1685-1766)             Crousaz Abraham
Curchod Louis-Antoine (1697-1760)             Curchod Louis-Antoine
Dapples Jean-François (1690/1692-1772)       Dapples Jean-François
Müller Jacques-Georges       Müller Jacques-Georges
Pictet Bénédict (1655-1724)                   Pictet Bénédict
Plantin David (1680?-1749)       Plantin David
Polier de Bottens Georges (1675-1759)             Polier de Bottens Georges
Poullain de La Barre Jean-Jacques (1696-1751)       Poullain de La Barre Jean-Jacques
Rosset de Rochefort Jean-Alphonse (1709-1766)             Rosset de Rochefort Jean-Alphonse
Rosset de Rochefort Marc-Benjamin (1672-1754)             Rosset de Rochefort Marc-Benjamin
Salchli Jean-Jacques (1695-1774)             Salchli Jean-Jacques
Salchli Johann Rudolf (1688-1746)             Salchli Johann Rudolf
Saussure Louis-César de (1677-1744)       Saussure Louis-César
Treytorrens François-Frédéric (1687-1737)             Treytorrens François-Frédéric
Turrettini Julie (1691-1752) (cf. aussi Du Pan Julie)       Turrettini Julie
Turrettini Marc (1712-1793)             Turrettini Marc

Rosset de Rochefort Marc-Benjamin null

(1672-1754)

Biographie

Rosset de Rochefort Marc-Benjamin (1672-1754) Né en Suisse, à Lausanne. Père de Jean-Alphonse*. Commença ses études à Lausanne vers 1688. Soutint ses thèses de philosophie en 1695. Bénéficia du soutien et de l’encadrement d’Antoine I Léger* et de Louis I Tronchin*. Inscrit en théologie à Genève en 1695, proposant en septembre 1697. Obtint un témoignage honorable. Soutint ses thèses de théologie à Lausanne en 1699. Fut consacré en 1700 et devint sous-diacre à Lausanne de 1701 à 1703. Postula en vain pour la chaire de grec et de morale à l’Académie de Lausanne en septembre 1703. Fut ensuite ministre de camp de 1703 à 1705, puis pasteur à Commugny de 1705 à 1712. Exerça à Lausanne d’abord comme suffragant de J. J. Muller, de 1713 à 1721, puis comme troisième pasteur de 1721 à 1736, enfin comme premier pasteur de 1736 à 1754; pour ce dernier avancement, il bénéficia du soutien actif de Turrettini. Doyen de 1730 à 1733. Son refus de signer le Consensus lui valut d’être dégradé pendant six mois environ, de juillet 1722 à février 1723. Rencontra Marc Turrettini* et Jacob Vernet* lors du voyage de ces derniers. Sa correspondance montre qu’il fut une des sources de renseignements de Turrettini pour tout ce qui se passait à Lausanne.

Bibliographie

LR, 5, p.397, n.4803.