18 Personnes

Description Correspondant Auteur Personne citée Nom Prénom
Barnaud (Mademoiselle)       Barnaud (Mademoiselle)
Collins Anthony (1676-1729)             Collins Anthony
Crousaz Abraham de (1685-1766)             Crousaz Abraham
Curchod Louis-Antoine (1697-1760)             Curchod Louis-Antoine
Dapples Jean-François (1690/1692-1772)       Dapples Jean-François
Müller Jacques-Georges       Müller Jacques-Georges
Pictet Bénédict (1655-1724)                   Pictet Bénédict
Plantin David (1680?-1749)       Plantin David
Polier de Bottens Georges (1675-1759)             Polier de Bottens Georges
Poullain de La Barre Jean-Jacques (1696-1751)       Poullain de La Barre Jean-Jacques
Rosset de Rochefort Jean-Alphonse (1709-1766)             Rosset de Rochefort Jean-Alphonse
Rosset de Rochefort Marc-Benjamin (1672-1754)             Rosset de Rochefort Marc-Benjamin
Salchli Jean-Jacques (1695-1774)             Salchli Jean-Jacques
Salchli Johann Rudolf (1688-1746)             Salchli Johann Rudolf
Saussure Louis-César de (1677-1744)       Saussure Louis-César
Treytorrens François-Frédéric (1687-1737)             Treytorrens François-Frédéric
Turrettini Julie (1691-1752) (cf. aussi Du Pan Julie)       Turrettini Julie
Turrettini Marc (1712-1793)             Turrettini Marc

Rosset de Rochefort Jean-Alphonse null

(1709-1766)

Biographie

Rosset de Rochefort Jean-Alphonse (1709-1766) Né en Suisse, à Coppet. Fils de Marc-Benjamin* et filleul de Turrettini. Fit ses études de théologie à Genève et soutint ses thèses en 1730. Sa consécration en septembre 1731 à Genève ne manqua pas de susciter quelques remous à Berne où il put jouir toutefois de l’appui de Samuel von Mutach* ; il était également soutenu par Auguste de Trey*. Marié le 14 décembre 1732 (et non 1742 comme le dit Le Livre du recteur) avec Susanne Seigneux. Commença par être sous-diacre à Lausanne et devint secrétaire de l’Académie de 1735 à 1743. Fut ensuite professeur honoraire d'hébreu de 1743 à 1748, puis de théologie de 1748 à 1766. Fait membre de la Classe en 1752. Intégra également la SPCK de Londres. Sa correspondance avec Turrettini fut souvent de pure courtoisie et consista en un échange de petites nouvelles locales. Elle aborda parfois des sujets ayant trait à la vie intellectuelle ou religieuse en Suisse.

Bibliographie

LR, 5, p.396-397, n.4803.