13 Personnes

Pfaff Christoph Matthäus null

(1686-1760)

Biographie

Pfaff Christoph Matthäus (1686-1760) Né en Allemagne, à Stuttgart. Études de théologie à Tübingen 1699-1704. Voyage en Europe (Allemagne, Hollande, Angleterre et Italie) de 1706 à 1709, grâce à un subside du duc de Wurtemberg, pour se perfectionner dans les langues orientales. Accompagna le prince Karl Alexander en Italie et resta trois ans à Turin, où il explora les bibliothèques à la recherche de textes inédits sur l’histoire ecclésiastique. Poursuivit ensuite son voyage avec le prince en Hollande et à Paris, gardant ces mêmes thèmes de recherche. Professeur de théologie à Tübingen en 1717. Doyen de la faculté en 1720 et chancelier de l’Université. Comte-palatin en 1724, il obtint la prélature de Loche en 1727, ce qui le fit entrer aux États de Wurtemberg. Membre de l’Académie de Berlin en 1731. Chancelier de l’Université de Giessen, doyen de la Faculté de théologie et surintendant général des Églises en 1756. Théologien modéré ayant dû essuyer à plusieurs reprises les attaques de l’orthodoxie luthérienne, il s’impliqua dans les efforts iréniques intra-protestants mais dut reculer devant la résistance acharnée de ses confrères. En correspondance à ce sujet avec William Wake*. Située entre orthodoxie luthérienne et piétisme, sa théologie, marquée par un rationalisme modéré, est typique de l’eccléctisme de la Frühaufklärung allemande. Auteur de nombreux ouvrages dont les Institutiones theologicæ (Tübingen, 1719), le Schediasma irenicum (Ratisponæ, 1720) et l'Entwurf von den Vereinigung der Protestirenden Kirchen (Regensburg, 1720). L’essentiel de la correspondance avec Turrettini concerne le projet irénique. D’autre part, dans l’ensemble de la correspondance, les allusions à Pfaff sont nombreuses, et en particulier dans les lettres de Jean Le Clerc*, Jean-Frédéric I Ostervald* et Johann Baptista Ott*.

Bibliographie

BBK (notice de G. Thomann), 7, 1994, p.408-412 ; A. F. Stolzenburg, Die Theologie des J.F. Buddeus und des C.M. Pfaff, Berlin, 1926, Aalen, 19792; J. G. Meusel, Lexicon der vom Jahr 1750 bis 1800 verstorbenen deutschen Schriftsteller, 10, Hildesheim, 1968; W.-F. Schäuffele, Christoph Matthäus Pfaff und die Kirchenunionbestrebungen des Corpus Evangelicorum, 1717-1726, Mainz, 1998.

Son nom est cité dans les lettres