19 Personnes

Description Correspondant Auteur Personne citée Nom Prénom
Abauzit Firmin (1679-1767)                   Abauzit Firmin
Barbeyrac Jean I (1674-1744)                   Barbeyrac Jean I
Bernard Jean-Fr√©d√©ric (1683/4-1744)       Bernard Jean-Fr√©d√©ric
Chenaud Jacques (1654-1741)             Chenaud Jacques
Constant David (1638-1733)             Constant David
Crousaz Jean-Pierre de (1663-1750)                   Crousaz¬† Jean-Pierre
Dufresne Samuel       Dufresne Samuel
Lutz Samuel (1674-1750)       Lutz Samuel
Perret Vincent (1677-1743)             Perret Vincent
Polier de Bottens Georges (1675-1759)             Polier de Bottens Georges
Rosset de Rochefort Marc-Benjamin (1672-1754)             Rosset¬†de¬†Rochefort Marc-Benjamin
Salchli Jean-Jacques (1695-1774)             Salchli Jean-Jacques
Salchli Johann Rudolf (1688-1746)             Salchli Johann Rudolf
Sinner Johann Jakob (1666-1758)       Sinner Johann Jakob
Trey de I (?-1726)       Trey I
Treytorrens Fran√ßois-Fr√©d√©ric (1687-1737)             Treytorrens Fran√ßois-Fr√©d√©ric
Turrettini Julie (1691-1752) (cf. aussi Du Pan Julie)       Turrettini Julie
Turrettini Marc (1712-1793)             Turrettini Marc
Turrettini Samuel (1688-1727)                   Turrettini Samuel

Perret Vincent null

(1677-1743)

Biographie

Perret Vincent (1677-1743) Né en Suisse, à Vevey. Pasteur et ancien étudiant de Turrettini. Bourgeois de Genève le 26 avril 1713. Entreprit ses études à Lausanne en mai 1691. Proposant en 1695, il soutint des thèses de morale la même année, puis s’inscrivit en théologie à Genève en 1696. Reçut un témoignage honorable en avril 1698. Consacré en 1700, il commença par exercer son métier comme suffragant à Vevey, de 1701 à 1703, puis comme diacre, de 1703 à 1710. Il finit pasteur de cette ville, de 1710 à sa mort. Fut également doyen de la Classe de Lausanne entre 1727 et 1730, puis de nouveau entre 1733 et 1736. Concourut à Lausanne pour la chaire d’hébreu et de grec en 1702, puis de nouveau pour celle de morale et catéchétique en 1703. Ami très proche de Barthélemy Barnaud*, il fut également en relation avec Auguste de Trey*. Rencontra Jacob Vernet* et Marc Turrettini* lors de leur passage par Vevey en 1731. Fut, avec Jean-Frédéric I Ostervald* et Turrettini, l’objet de la colère de Georges Devaubrière*, qui les accusa d’opinions erronées et d’inconséquence entre ce qu’ils prêchaient et ce qu’ils vivaient. Les lettres de Perret à Turrettini abordent des sujets très divers qui vont des remerciements pour les thèses reçues, aux recommandations d’étudiants en passant par la réputation de déisme faite à Genève, les miracles et les problèmes des Vaudois.

Bibliographie

LB, p.401; LR, 5, p.124, n.4805.