2 Personnes

Perdriau Françoise null

(1674-ap.mai 1729)

Biographie

Perdriau Françoise (1674-ap.1729) Née à Genève. Fille de Jean-Louis Calandrini et de Marie Hertner-Clée, sœur de Marie de Langes de Montmirail de Lubières* et tante de Julie Turrettini. Épousa Ami Perdriau en 1693. On ne connaît pas la date de sa mort mais on sait par une mention dans la correspondance qu’elle était encore en vie en mai 1729. Ce devait être une femme instruite, au jugement pertinent, puisque Jean-Frédéric I Ostervald* écrivit qu’il avait gardé un très bon souvenir des conversations menées avec elle (cf. lettre 2537) et Samuel Werenfels* en loua également les qualité (cf. lettre 1952). On sait par ailleurs qu’elle fut l’une des correspondantes de Jacob Vernet* et qu’il sollicita son avis sur un manuscrit qu’il venait de rédiger. La BPU garde également une lettre qu’elle écrivit à Ami Lullin*, en 1724, pour le féliciter de son mariage.

Bibliographie

Galiffe, 2, p.718.

A envoyé les lettres

Citation incertaine dans les lettres

(cf. aussi Calandrini Françoise)