7 Personnes

Montmollin  Ferdinand null

(1683-1755)

Biographie

Montmollin Ferdinand de (1683-1755) Né en Suisse, à Neuchâtel. Frère d’Émer* et étudiant de Turrettini. Pasteur. Fit ses humanités au Collège de Zurich en 1697-1698, puis alla faire sa philosophie à Genève à partir de 1698. Inscrit en théologie en 1702. Consacré en 1705, il entreprit un voyage d’études en Hollande et en Angleterre entre 1705 et 1707, dont on connaît les détails grâce aux lettres de Jean-Frédéric I Ostervald* à Turrettini; muni des recommandations de Turrettini, rencontra en Hollande de nombreuses personnalités, dont Daniel de Superville* et Jacques Basnage*, mais eut une impression très négative du pays. Fut, en revanche, charmé par l’Angleterre. Toujours grâce à Turrettini, fut reçu par plusieurs évêques, dont William I Lloyd* et Gilbert I Burnet*, et devint MA à Oxford en 1706, alors même que Ludwig Friedrich Bonet*, qu’il accompagnait, y recevait le doctorat. De retour en Suisse, fut d’abord suffragant à Colombier en 1707, mais déchargé en 1708 à cause de sa mauvaise santé. De 1709 à 1715, fut ministre du mardi à Neuchâtel, puis pasteur à Couvet de 1715 à 1730, à Saint-Aubin de 1730 à 1740, enfin à Neuchâtel de 1740 à 1755. Fut doyen de 1741 à 1742 puis en 1752. Fut agrégé en 1717 à la SPCK de Londres. Ami proche d’Ostervald. Il ne demeure qu’une lettre de lui à Turrettini, qui le félicite de sa nomination à la chaire de théologie.

Bibliographie

LR, 4IV, p. 584, n. 4848.

A envoyé les lettres

Son nom est cité dans les lettres