20 Personnes

Janiçon François null

(1634-1705)

Biographie

Janiçon François (1634-1705) Né en France, à Agen. Fils d’un avocat au parlement de Bordeaux et avocat lui-même. Père de Jacques-Gaspard* ; oncle de Derval de La Boullonière II*. Défenseur devant le Conseil des droits des Églises de Guyenne jusqu’en 1683. Intendant du duc de Schomberg à Paris, avocat au Parlement. Ancien de Charenton. Son engagement dans le camp protestant lui valut d’être exilé à Vierzon et d’être obligé d’y héberger la troupe. Finit par abjurer en 1686, tout en restant protestant convaincu, comme on peut en trouver des preuves dans sa correspondance avec Turrettini. Grand amateur de belles-lettres, il avait de nombreuses connaissances dans ce milieu, dont beaucoup de catholiques influents, tels l’abbé Eusèbe Renaudot ou l’abbé et futur cardinal Guillaume Dubois, qui le mirent peut-être à l’abri d’ennuis très sérieux. C’était aussi l’un des correspondants les plus assidus de Pierre Bayle* ; en relation également avec, entre autres, Lacombe*, Daniel Martine*, Claude Nicaise* et Louis Picques*. Turrettini fit sa connaissance lors de son séjour à Paris; il lui recommanda Georges Polier de Bottens* et, vraisemblablement, Samuel Werenfels*. La correspondance porte essentiellement sur un échange d’informations littéraires et de services ; beaucoup de lettres de Janiçon n’ont d’autographes que les formules de politesse et la signature, étant de la main de sa femme Marie, de son fils Jacques-Gaspard ou d’un secrétaire. Il joignit souvent à ses lettres des extraits de celles reçues de Bayle et d'Henri Basnage de Beauval* contenant des nouvelles littéraires.

Bibliographie

FP, 6, p.29-30; Labrousse, p.363-364.