6 Personnes

Gernler Johann Heinrich null

(1664-1747)

Biographie

Gernler Johann Heinrich (1664-1747) N√© en Suisse, √† B√Ęle. Pasteur. Fils de l‚Äôantist√®s et professeur d‚ÄôAncien Testament Lukas, fr√®re de Theodor* et neveu de Johannes Zwinger*. Commen√ßa ses √©tudes √† B√Ęle, de philosophie d‚Äôabord, en 1677, puis de th√©ologie, √† partir de 1679-1680. Consacr√© en 1685. Il accomplit alors, entre 1685 et 1687, un s√©jour de deux ans √† Gen√®ve o√Ļ il semble avoir nou√© des liens d‚Äôamiti√© avec Turrettini. Poursuivit ensuite son voyage en Hollande, en passant par Utrecht et Leyde. En 1689, il fut quelque temps pr√©cepteur des jeunes comtes von der Lippe et von Solms √† Detmold. Apr√®s son retour √† B√Ęle, en ao√Ľt 1689, il exer√ßa comme pasteur √† Saint-Jacques, de 1691 √† 1693, puis comme auxiliaire √† Saint-Th√©odore de 1693 √† 1704. De 1704 √† 1709, il passa, toujours comme auxiliaire, √† Saint-Pierre o√Ļ il fut √©galement pasteur de 1709 jusqu‚Äô√† la fin de sa vie. L‚Äô√©change √©pistolaire avec Turrettini concerne plut√īt la p√©riode de jeunesse et manifeste une assez forte amiti√© entre les deux jeunes gens. Il semblerait toutefois que le temps et des positions th√©ologiques de plus en plus divergentes les aient √©loign√©s¬†; selon Samuel Werenfels*, Gernler √©tait en effet supralapsaire (cf. lettre 1906). D‚Äôapr√®s Jean-Fr√©d√©ric I Ostervald*, Gernler aurait √©t√© choqu√© par certaines des th√®ses que le Genevois avait fait soutenir¬†; le m√™me correspondant devait cependant rapporter que, tout orthodoxe qu‚Äôil √©tait, Gernler n‚Äôaurait pas accept√© qu‚Äôon impose √† B√Ęle la signature obligatoire du Consensus.

Bibliographie

DMB, 4, p.112, n.684.