14 Personnes

Du Plan de Ribot du Cayla Benjamin

(1688-1763)

Biographie

Du Plan de Ribot du Cayla Benjamin (1688-1763) Né en France, à La Favède. Eut une carrière militaire jusqu’en 1710 puis se consacra au relèvement du protestantisme en France. Rencontra Antoine Court qu’il soutint dans ses efforts. Réfugié à Genève en 1724. Nommé député général auprès des puissances étrangères par le synode de Nîmes en 1725. Voyagea beaucoup pour récolter des fonds pour les Églises de France. Collabora avec Court à la fondation en 1729 du Séminaire de Lausanne. S’établit en Angleterre en 1738, où il eut à subir de virulentes attaques à cause de ses sympathies pour les « inspirés ». Son intégrité fut également soupçonnée, à tort puisqu’il dépensa sa fortune au service des Églises, et il fut destitué en 1744. Rétabli en 1749. La correspondance porte, dans une large mesure, sur les démarches que Du Plan engagea en faveur des Églises du Désert.

Bibliographie

FP2, 5, p.865-870; DHS (notice de L. Vial-Bergon), 4, p.232-233 ; C. Lasserre, Le séminaire de Lausanne (1726-1812), 1997, p.183-224; P. Duley-Haour, « Le comité londonien de soutien aux ‘Églises sous la Croix’ (1743-1762) » in A. Dunan-Page et M.-C. Munoz-Teulié (éd.), Les Huguenots dans les Îles Britanniques de la Renaissance aux Lumières. Écrits religieux et représentations, Paris, Champion, 2008, p. 245-258.

A reçu les lettres

Son nom est cité dans les lettres