4 Personnes

Crousaz Abraham null

(1685-1766)

Biographie

Crousaz Abraham de (1685-1766) Fils de Jean-Pierre*. Consacr√© √† Lausanne en 1709, sous-diacre d√®s 1711. Priv√© du saint minist√®re et ray√© des registres acad√©miques en 1722 pour avoir refus√© de signer le Consensus, avec, entre autres, Barth√©lemy Barnaud* et Antoine-Louis Curchod*. Rentr√© dans les rangs en 1723. Quand son p√®re partit pour la Hollande en 1724, il occupa ad interim la chaire de philosophie laiss√©e vacante par Jean-Pierre, dans l‚Äôespoir d‚Äôen devenir par la suite le titulaire mais ne parvint pas √† s‚Äôimposer, lors du concours en 1726, face √† Fran√ßois-Fr√©d√©ric Treytorrens. D‚Äôapr√®s Jean I Barbeyrac* (cf. lettre 3719), on savait depuis le d√©but que les chances d‚ÄôAbraham √©taient modestes, malgr√© les efforts de ses amis pour lui faire gagner le concours. Recteur de l‚ÄôAcad√©mie de Lausanne de 1733 √† 1735. Nous signalons que les matricules de l‚ÄôAcad√©mie de Gronigue (Album Studiosorum Academi√¶ Groningan√¶, Groningen, 1915, p.172) enregistrent le 11 septembre 1724 l‚Äôinscription en philosophie d‚Äôun Abram de Crousaz¬†; or, il appara√ģt hautement improbable qu‚Äôil s‚Äôagisse du n√ītre puisqu‚Äôon n‚Äôa aucun indice qui permette de dire qu‚Äô√† cette √©poque-l√† il se trouvait en Hollande, alors que tout semble confirmer sa pr√©sence √† Lausanne. Il pourrait s‚Äôagir d‚Äôune confusion entre le fils et le p√®re, ce dernier arrivant effectivement en septembre 1724 √† Groningue mais, bien entendu, en qualit√© d‚Äôenseignant et non d‚Äô√©tudiant (Jean-Pierre figure du reste √† la p.¬†624 du m√™me Album parmi les professeurs de l‚ÄôAcad√©mie).

Bibliographie

Vuilleumier, 3, p.699 et 712.

A envoyé les lettres