63 Lettres

Lettre 4891 de Thomas Payne à Jean-Alphonse Turrettini

Londres 03.08.1736 [23.07.1736 s.v.]

Mon depart de Constantinople

Payne est parti tellement à la hâte de Constantinople qu'il n'a pas pu en avertir JA. Maintenant, après avoir eu beaucoup à faire à Londres, il s'apprête à partir à la campagne. Il prie son correspondant de l'excuser auprès de la Vénérable Compagnie s'il ne lui a pas encore répondu mais il manque de pratique pour écrire en latin; il le fera sans faute à son retour. Il remercie JA des marques de bienveillance et d'affection qu'il lui a données. Hier matin, il est allé chez l'évêque de Londres [Gi...

page 1

00679_4891-1-2_ug73400_turrettini_file.jpg

page 2


00680_4891-3-4_ug73401_turrettini_file.jpg

Lettre 4891 de Thomas Payne à Jean-Alphonse Turrettini

Londres 03.08.1736 [23.07.1736 s.v.]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.P.7


Mon depart de Constantinople


Payne est parti tellement à la hâte de Constantinople qu'il n'a pas pu en avertir JA. Maintenant, après avoir eu beaucoup à faire à Londres, il s'apprête à partir à la campagne. Il prie son correspondant de l'excuser auprès de la Vénérable Compagnie s'il ne lui a pas encore répondu mais il manque de pratique pour écrire en latin; il le fera sans faute à son retour. Il remercie JA des marques de bienveillance et d'affection qu'il lui a données. Hier matin, il est allé chez l'évêque de Londres [Gibson] et lui a remis la lettre de la Vénérable Compagnie; il a été très content de la bonne opinion que la Compagnie avait de Payne et disposé à avoir bien des égards pour la recommandation qu'elle lui adresse à son sujet. Mais il a aussi ajouté qu'il n'était plus en mesure aujourd'hui de rendre ce service puisqu'il ne jouit plus, depuis quelque temps, du même crédit qu'il a eu pendant des années auprès de leurs majestés [George II et Caroline Wilhelmina] ni auprès des ministres de la Cour; et la situation ne changera sûrement pas à l'avenir. Les évêques qui ont en ce moment de l'influence sont celui d'Oxford [Potter], celui de Salisbury [Sherlock] et celui de Chichester [Hare]. Si l'archevêque de Cantorbéry venait à mourir, tout le monde pense que son successeur serait Potter. Sherlock est le grand favori de la reine et Hare est celui qui a le plus de crédit auprès de [Robert] Walpole. Depuis quelque temps, ces évêques de même que tous les gens de distinction ont quitté Londres; on ne pourra donc pas les voir avant quelques mois. Il suggère à JA, qui est en contact avec beaucoup de savants et peut-être avec ces trois évêques eux-mêmes, d'écrire une lettre. Payne n'a pas encore reçu la lettre que JA dit lui avoir envoyée en réponse à celle qu'il a lui-même lui a envoyée de Constantinople.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Londres

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00679_4891-1-2_ug73400_turrettini_file.jpg

page 2


00680_4891-3-4_ug73401_turrettini_file.jpg