277 Lettres

Lettre 4850 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] ap.17.02.1736 [s.d.]

J'ai un peu tardé

Ostervald a un peu tardé à répondre à la lettre de JA du 17 février mais il a été occupé et, en outre, l'ùge lui rend l'écriture un peu difficile. Il remercie JA de l'amitié qu'il lui témoigne. [Johann Baptista] Ott lui a envoyé le Sermon du jubilé de JA traduit en allemand et imprimé à Zurich [Jubels-Predig]. Il est heureux de constater qu'on rend justice à JA dans ce pays-là. [Johann Jakob I] Hottinger est mort depuis quelque temps déjà et c'est [Johann Jakob II] Lavater, fils de...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f253r_ug65162_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f253v_ug65163_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f254r_ug65164_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f254v_ug65165_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] ap.17.02.1736 [s.d.]


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 491 (f.253-254)

Extrait dans Gretillat, Ostervald, p.LXVIII, n°128.


J'ai un peu tardé


Ostervald a un peu tardĂ© Ă  rĂ©pondre Ă  la lettre de JA du 17 fĂ©vrier mais il a Ă©tĂ© occupĂ© et, en outre, l'Ăąge lui rend l'Ă©criture un peu difficile. Il remercie JA de l'amitiĂ© qu'il lui tĂ©moigne. [Johann Baptista] Ott lui a envoyĂ© le Sermon du jubilĂ© de JA traduit en allemand et imprimĂ© Ă  Zurich [Jubels-Predig]. Il est heureux de constater qu'on rend justice Ă  JA dans ce pays-lĂ . [Johann Jakob I] Hottinger est mort depuis quelque temps dĂ©jĂ  et c'est [Johann Jakob II] Lavater, fils de feu le professeur de thĂ©ologie [Johann Jakob I Lavater], qui a pris sa place; son pĂšre Ă©tait le thĂ©ologien le plus obscur qu'Ostervald ait jamais lu. Il se rappelle que lorsque Lavater fut fait professeur, il envoya ses thĂšses [Meletem theologicum] Ă  Ostervald, qui arrivĂšrent au moment oĂč [Samuel] Werenfels Ă©tait Ă  NeuchĂątel; les deux amis les lurent 3/4 fois et Werenfels finit par dire qu'il ne comprenait pas. Le fils d'Ostervald [Jean-Rodolphe II] lui a Ă©crit de BĂąle que le nouveau professeur avait envoyĂ© une lettre Ă  Werenfels qui a Ă©tĂ© satisfait tant du contenu que du style. Ostervald ignorait que LL.EE. de Berne avaient Ă©crit Ă  l'État de GenĂšve au sujet du tambour [sc. Gaudart] qui avait accusĂ© un ministre [sc. Michel LĂ©ger] de l'avoir subornĂ© et il ne sait pas contre qui cette accusation a Ă©tĂ© portĂ©e. Ce serait lĂ  une action bien indigne d'un ministre. Il est bien possible qu'on n'arrive jamais Ă  Ă©claircir cette affaire. Il espĂšre que la paix se rĂ©tablira Ă  GenĂšve, pour la ville mais aussi pour JA lui-mĂȘme, dont l'amertume pourrait altĂ©rer la santĂ©. Quand on est vieux on est plus sensible Ă  ce qui peut attrister.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f253r_ug65162_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f253v_ug65163_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f254r_ug65164_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f254v_ug65165_turrettini_file.jpg