750 Lettres

Lettre 4836 de Jean-Alphonse Turrettini à Hans Kaspar II Escher

Genève 03.01.1736

Je manquerois à un

Après les vœux de nouvelle année, JA aborde l'affaire des troubles genevois; la lettre de LL.EE. de Zurich et de Berne a été bien accueillie et avec beaucoup de reconnaissance. Le Petit Conseil l'a communiquée au Conseil des Deux-Cents et ensuite, pour mieux en assurer la diffusion, elle a été imprimée [Traduction] et a été lue avec un grand empressement par le peuple. C'est une lettre écrite avec toute la sagesse possible. Les magistrats genevois ne manqueront pas d'en remercier LL.EE. p...

Genève 03.01.1736


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Zentralbibliothek (Zürich), FA v.Wyss III.102 (28)


Je manquerois à un


Après les vœux de nouvelle année, JA aborde l'affaire des troubles genevois; la lettre de LL.EE. de Zurich et de Berne a été bien accueillie et avec beaucoup de reconnaissance. Le Petit Conseil l'a communiquée au Conseil des Deux-Cents et ensuite, pour mieux en assurer la diffusion, elle a été imprimée [Traduction] et a été lue avec un grand empressement par le peuple. C'est une lettre écrite avec toute la sagesse possible. Les magistrats genevois ne manqueront pas d'en remercier LL.EE. par une missive dans laquelle ils relateront aussi la manière heureuse et tranquille dont s'est passée l'élection des syndics dimanche dernier. La seule mortification est que [Jacob] de Chapeaurouge n'est pas premier syndic, mais les trois autres, à savoir [Jean II] Lullin, [Jean-Louis] Buisson et [Ludwig Friedrich] Bonet, sont rentrés en charge; le quatrième est [Jacob II] Du Pan. Les deux discours que JA a faits ont été bien reçus et tout particulièrement par la bourgeoisie, qui le lui a témoigné au moyen du procureur général [Jean III Du Pan] et des anciens syndics [Jean-Louis] Chouet et [Louis] Le Fort; dans ces discours, il a mentionné les illustres alliés et leur lettre et le premier syndic [Lullin], qui a parlé après lui, en a fait de même. On appréhendait des tumultes de la part des partisans du capitaine Micheli [du Crest, Jacques-Berthélemy] et on craignait même qu'il ne paraisse tout à coup dans le Conseil général. Mais rien de tout cela n'est arrivé. En revanche il y a eu un incident avec la Savoie dont on ne connaît pas encore les conséquences: des jeunes gens de Genève sont allés là-bas délivrer deux femmes [Mesdemoiselles Adelard], qui avaient été arrêtées par les gardes de Savoie pour trafic de tabac. JA espère qu'Escher aura reçu le Sermon [1735] qu'il lui a envoyé. Dans un PS, il ajoute que la Compagnie des pasteurs s'est entre-temps présentée au Conseil, pour le remercier de ce qu'il lui a communiqué la lettre de LL.EE. et pour exprimer son attachement au gouvernement.

Adresse

[Zurich]


Lieux

Émission

Genève

Réception

Zurich

Conservation

Zurich


Cités dans la lettre