602 Lettres

Lettre 4771 de Jacob Perron à Jean-Alphonse Turrettini

Zurich 11.07.1735

Les marques reelles

Perron confie dans la bienveillance dont JA a fait preuve à son égard dans le passé pour lui demander à nouveau de l'aide. L'année dernière son correspondant l'a très charitablement recommandé au vice-bourgmestre [Hans Kaspar II] Escher, au trésorier du même nom [Hans Konrad I] et à l'archidiacre [Johann Baptista] Ott; l'expéditeur en fut très content mais sa joie ne dura pas longtemps car ses patrons zurichois ([Friedrich Salomon (?)] Ulrich, [Heinrich ?] Schulthess et Hirzel [III]) l'informère...

page 1

00724_4471-1-2_ug72775_turrettini_file.jpg

page 2


00725_4471-3-4_ug72776_turrettini_file.jpg

Lettre 4771 de Jacob Perron à Jean-Alphonse Turrettini

Zurich 11.07.1735


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.P.13


Les marques reelles


Perron confie dans la bienveillance dont JA a fait preuve à son égard dans le passé pour lui demander à nouveau de l'aide. L'année dernière son correspondant l'a très charitablement recommandé au vice-bourgmestre [Hans Kaspar II] Escher, au trésorier du même nom [Hans Konrad I] et à l'archidiacre [Johann Baptista] Ott; l'expéditeur en fut très content mais sa joie ne dura pas longtemps car ses patrons zurichois ([Friedrich Salomon (?)] Ulrich, [Heinrich ?] Schulthess et Hirzel [III]) l'informèrent vite que les seigneurs de la Chambre, et notamment le trésorier Fries, étaient fortement irrités contre lui à cause d'insinuations malignes et de calomnies que ses ennemis, qui ne sont pas inconnus à JA, avaient répandues sur lui. N'ayant pas pu voir les personnes à qui JA l'avait recommandé, Perron n'a pas pu non plus leur transmettre les lettres de son protecteur. De retour à Berne, il a été chargé par LL.EE. de conduire les Vaudois en Hollande (et il a su par la suite que c'était grâce aux recommandations de JA qu'on lui avait donné cette commission). Grâce à la providence, ce voyage a été un succès; il a amené son troupeau sain et sauf et a pu aussi organiser le départ et l'accueil de ceux des Vaudois qui étaient restés en Suisse. En outre son intégrité et sa façon de bien conduire les affaires commencent à être connues même de ceux qui l'avaient le plus noirci et calomnié mais il aurait toujours besoin de la protection de JA. Il s'adresse maintenant à celui-ci à propos de son fils [I] qui est à Lausanne et que son père destine au ministère; malheureusement il n'a pas les moyens de l'entretenir. Il a consulté [Isaak] Steiger qui lui a conseillé de s'adresser à LL.EE. de Zurich et de Berne pour demander un secours. Malheureusement il n'est connu d'aucun des seigneurs du Sénat et il faudrait de nouvelles lettres de JA adressées aux mêmes seigneurs que l'année précédente.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Zurich

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00724_4471-1-2_ug72775_turrettini_file.jpg

page 2


00725_4471-3-4_ug72776_turrettini_file.jpg