750 Lettres

Lettre 4745 de Jean-Alphonse Turrettini à Hans Kaspar II Escher

Genève 15.03.1735

Ce que vous me

Tous les gens sages et judicieux partagent l'avis d'Escher et reconnaissent que la lettre des deux Cantons représente bien la vérité. Genève y a répondu d'une manière convenable, en ouvrant un chemin pour que les Cantons lui fassent part de leurs conseils ultérieurs. La paix apparente qui règne en ville n'empêche pas qu'on ne soit dans une affreuse division et anarchie. Les amis dégradés [Jacob de Chapeaurouge, Philippe De Carro, Charles Lullin, Marc-Conrad Trembley, Jean Tronchin] se conduisent...

Genève 15.03.1735


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Zentralbibliothek (Zürich), FA v.Wyss III.102 (18)


Ce que vous me


Tous les gens sages et judicieux partagent l'avis d'Escher et reconnaissent que la lettre des deux Cantons représente bien la vérité. Genève y a répondu d'une manière convenable, en ouvrant un chemin pour que les Cantons lui fassent part de leurs conseils ultérieurs. La paix apparente qui règne en ville n'empêche pas qu'on ne soit dans une affreuse division et anarchie. Les amis dégradés [Jacob de Chapeaurouge, Philippe De Carro, Charles Lullin, Marc-Conrad Trembley, Jean Tronchin] se conduisent avec beaucoup de sagesse, de précaution et de désintéressement, mais les chefs du parti contraire ne cessent de travailler à entretenir les mêmes préventions qui ont causé tout le mal. JA va importuner Escher à cause d'une petite affaire concernant les pauvres frères des Vallées; quand les représentants [Hans Kaspar II Escher, Johannes III Escher, Luternau et Abraham Sinner] étaient à Genève, on leur remit une lettre où ces frères imploraient les Cantons évangéliques à propos d'un emprisonnement injuste dont avaient été victimes certains de leurs ministres et anciens; 832 livres piémontaises sont peu pour les louables Cantons mais beaucoup pour ces pauvres gens et cela d'autant plus que, pour payer ces frais, ils avaient dû puiser dans les pensions d'Angleterre, sous la condition de les restituer aux Églises respectives, ce qui n'a pas manqué de susciter une vive émotion dans le pays. LL.EE. de Berne ont consenti pour ce qui les concerne; si LL.EE de Zurich voulaient aussi donner leur consentement, sans attendre la prochaine Diète, l'affaire serait finie. Les frais dont il est question ne sont pas ceux des particuliers mais ceux que les Églises ont soutenus à l'occasion de l'emprisonnement.

Adresse

[Zurich]


Lieux

Émission

Genève

Réception

Zurich

Conservation

Zurich


Cités dans la lettre