750 Lettres

Lettre 4737 de Jean-Alphonse Turrettini à Jean-Pierre Crousaz 

GenĂšve 08.02.1735

J'apprends par une Lettre

JA, mis au courant par [Auguste] de Trey, prĂ©sente ses condolĂ©ances Ă  son correspondant Ă  l'occasion de la mort d'une de ses filles [Marie Tavel] ; il se rĂ©jouit qu'au moins son correspondant soit en bonne santĂ©. Il lui recommande de veiller Ă  la maintenir dans l'intĂ©rĂȘt du public. JA a apprĂ©ciĂ© le nouveau cahier de de Crousaz sur les idĂ©es universelles et l'a passĂ© Ă  [Jacob] Vernet. Ils le lui renverront dĂšs que Vernet l'aura lu. Il semble qu'au lieu d'abrĂ©ger sa logique [SystĂšme de RĂ©flexio...

GenĂšve 08.02.1735


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
BibliothÚque Cantonale Universitaire (Lausanne), IS 2024 XII (f.133-135)


J'apprends par une Lettre


JA, mis au courant par [Auguste] de Trey, prĂ©sente ses condolĂ©ances Ă  son correspondant Ă  l'occasion de la mort d'une de ses filles [Marie Tavel] ; il se rĂ©jouit qu'au moins son correspondant soit en bonne santĂ©. Il lui recommande de veiller Ă  la maintenir dans l'intĂ©rĂȘt du public. JA a apprĂ©ciĂ© le nouveau cahier de de Crousaz sur les idĂ©es universelles et l'a passĂ© Ă  [Jacob] Vernet. Ils le lui renverront dĂšs que Vernet l'aura lu. Il semble qu'au lieu d'abrĂ©ger sa logique [SystĂšme de RĂ©flexions], de Crousaz, s'il continue ainsi, en donnera une version plus Ă©tendue [SystĂšme de logique abrĂ©gĂ©]. Le prince [Friedrich II de Hesse-Kassel] Ă©tait prĂȘt Ă  revenir Ă  GenĂšve mais l'Ă©pidĂ©mie de rougeole qui sĂ©vit dans la ville l'en a empĂȘchĂ©. JA, qui avait Ă©tĂ© invitĂ© Ă  aller le voir Ă  Rolle, s'y rendra peut-ĂȘtre dans quelques semaines, s'il y est encore. Ses infirmitĂ©s l'en ont jusqu'Ă  prĂ©sent empĂȘchĂ©. JA espĂšre que de Crousaz ne dĂ©savouera pas les hommages qu'il a rendus de sa part Ă  la SociĂ©tĂ© du Jeudi ainsi qu'aux malheureux disgraciĂ©s. Quoi que les amis ne pensent pas toujours comme nous, il faut leur rendre justice sur les autres choses et ne pas discontinuer l'affection qu'on a pour eux. Et tout le monde a beaucoup d'attachement et de respect pour de Crousaz. À GenĂšve, rĂšgne une sorte de paix que JA juge comme trĂšs mal assurĂ©e tant qu'elle sera fondĂ©e sur la continuation du dĂ©sordre. On en pense autant Ă  Berne, en particulier pour ce qui concerne les deux avoyers [Isaak Steiger et Hieronymus von Erlach].

Adresse

[Lausanne]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Lausanne

Conservation

Lausanne


Cités dans la lettre