226 Lettres

Lettre 4723 de Jean Bastie à Jean-Alphonse Turrettini

La Tour (Torre Pellice) 06.01.1735

J'ai reçu le pénultiéme du mois passé

Bastie remercie JA de sa lettre et lui présente ses meilleurs vœux. Il vient de rendre visite à leur modérateur [Cyprien Appia] qui lui a montré la lettre adressée par la Compagnie de Genève au corps des pasteurs des Vallées. Bien que l'amitié que Bastie a contractée avec [Louis-David] Jahier à Lausanne lui ait fait penser que son ami pourrait lui succéder, il est tout à fait prêt à se rallier au choix qui s'est fixé sur un autre jeune homme [Jean-Cyprien Appia]. Il n'a du reste jamais fait quoi...

page 1

0464_4723-1-2_ug73171_turrettini_file.jpg

page 2


0465_4723-3-4_ug73172_turrettini_file.jpg

Lettre 4723 de Jean Bastie à Jean-Alphonse Turrettini

La Tour (Torre Pellice) 06.01.1735


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.B.13


J'ai reçu le pénultiéme du mois passé


Bastie remercie JA de sa lettre et lui présente ses meilleurs vœux. Il vient de rendre visite à leur modérateur [Cyprien Appia] qui lui a montré la lettre adressée par la Compagnie de Genève au corps des pasteurs des Vallées. Bien que l'amitié que Bastie a contractée avec [Louis-David] Jahier à Lausanne lui ait fait penser que son ami pourrait lui succéder, il est tout à fait prêt à se rallier au choix qui s'est fixé sur un autre jeune homme [Jean-Cyprien Appia]. Il n'a du reste jamais fait quoi que ce soit pour altérer la paix dans les Vallées et il est conscient que celle-ci doit y régner. Il continuera d'ailleurs à s'y appliquer. Il n'a jamais fait obstacle aux Appia [Cyprien et Paul I] au synode, les ayant parfois secondés parfois non, suivant sa conscience; il ne s'est mêlé de rien concernant l'affaire de la restitution de l'argent, même si on lui a attribué des choses qui ne lui étaient jamais venues à l'idée. Il a souvent des disputes avec deux moines qui assistent régulièrement à ses sermons: l'un est un savant, qui a enseigné plusieurs années la théologie et la philosophie, l'autre, Lucquois, est un homme fougueux, toujours aux prises avec quelques-uns des paroissiens de Bastie. Récemment il a eu une grande dispute avec ce dernier au sujet de ceux qui ont quitté Lucques à cause de la religion; le moine prétendait qu'il s'agissait de roturiers fugitifs pour cause de banqueroute. Bastie a essayé, preuves à l'appui, de le convaincre du contraire: il s'est référé au cardinal Spinola qui faisait grand cas de ces Lucquois ainsi que d'une liste de nobles mais il n'a pas pu y parvenir. Il demande donc à JA de lui indiquer quelques pièces sur lesquelles il pourrait s'appuyer pour le faire taire définitivement. Il n'a rien trouvé à ce sujet dans l'Histoire du papisme de Jurieu. Il lui soumet en fin le cas des personnes qui ont changé de religion peu après avoir reçu de l'argent de l'étranger; il serait d'avis d'exiger d'elles un billet de reconnaissance de dettes, en leur faisant néanmoins espérer de l'aide au cas où ils se conduiraient de façon exemplaire. Il supplie aussi [Jacob] Vernet, auquel il a eu recours pour une affaire d'adultère, de lui répondre rapidement.

Adresse

Genève


Lieux

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

0464_4723-1-2_ug73171_turrettini_file.jpg

page 2


0465_4723-3-4_ug73172_turrettini_file.jpg