181 Lettres

Lettre 4627 de François Baratier à Jean-Alphonse Turrettini

Schwabach 01.05.1734

J'espere que le sujet

Baratier a pris connaissance, par l'un de ses amis, de l'extrait d'une lettre que Le Maître a adressée à JA pour le renseigner au sujet d'Archinard, qui donne beaucoup de soucis au Consistoire et à toute l'Église. Il partage les avis de Le Maître mais il estime qu'il faut se conduire avec prudence à l'égard d'Archinard qui pourrait beaucoup nuire à l'Église et c'est pourquoi il aurait souhaité que son collègue s'exprime avec moins de vivacité et davantage de modération. Il pense, avec le Consist...

+ 1 pages

page 1

0243_4627-1_ug73032_turrettini_file.jpg

page 2


0244_4627-2-3_ug73033_turrettini_file.jpg

page 3

0245_4627-4_ug73034_turrettini_file.jpg

Schwabach 01.05.1734


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.B.3


J'espere que le sujet


Baratier a pris connaissance, par l'un de ses amis, de l'extrait d'une lettre que Le Maître a adressée à JA pour le renseigner au sujet d'Archinard, qui donne beaucoup de soucis au Consistoire et à toute l'Église. Il partage les avis de Le Maître mais il estime qu'il faut se conduire avec prudence à l'égard d'Archinard qui pourrait beaucoup nuire à l'Église et c'est pourquoi il aurait souhaité que son collègue s'exprime avec moins de vivacité et davantage de modération. Il pense, avec le Consistoire et toute l'Église, qu'il est plus sage de le seconder en attendant un moment plus propice pour le ramener doucement à la raison. On le soupçonne de connivence avec deux malheureux réfractaires qui veulent saper les privilèges les plus sacrés de la communauté et ce à la honte de la mémoire de son beau-père [de Bornier], qui était l'ancien directeur qui a soutenu vigoureusement ces droits contre les attentats de ces deux hommes. Mais il ne s'agit pour le moment que de soupçons et il serait très dangereux que l'affaire fût ébruitée puisque, au stade où l'on en est, cela risquerait de porter préjudice à l'Église face à la Cour. Il demande donc à JA que la Vénérable Compagnie de Genève garde encore le silence à ce sujet ou, si elle n'en est pas informée, qu'elle continue de l'ignorer pour le moment. Tout ce que JA pourrait faire éventuellement ce serait d'écrire à Archinard et de lui adresser, avec moult précautions et indirectement, quelques avertissements. Il espère que l'attitude d'Archinard changera, ce qui pourrait arriver avec le nouveau directeur qui sera bientôt là; il s'agit de Des Granges de Vevey, que JA devrait connaître. Bien qu'évidemment mécontent de ce collègue si différent du précédent, Baratier doit dire qu'il a assez de force pour le supporter avec patience et charité. [Son fils, à savoir Jean-Philippe Baratier] s'est donné l'honneur d'écrire à JA en lui envoyant quelques petits écrits. Peut-être prendra-t-il aussi la liberté de lui envoyer son Benjamin de Tudèle. Il a actuellement en cours deux ouvrages latins, dont le projet devrait être annoncé dans la Bibliothèque Germanique. L'un réfutera le livre d'Artemonius (pseudonyme sous lequel se cache Crell) intitulé Initium Evangelii S. Joannis Apostoli, l'autre sera une histoire critique et dogmatique des anciens antitrinitaires jusqu'à Photin inclus. Il est mécontent de l'impression négligée de son Benjamin de Tudèle et s'en est plaint dans le projet évoqué ci-dessus.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Schwabach

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

0243_4627-1_ug73032_turrettini_file.jpg

page 2


0244_4627-2-3_ug73033_turrettini_file.jpg

page 3

0245_4627-4_ug73034_turrettini_file.jpg