507 Lettres

Lettre 4619 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Groningue 24.04.1734

C'est... avec une grande joie

Barbeyrac fĂ©licite JA et sa femme du mariage de son fils; il prĂ©sente ses vƓux aux Ă©poux [Marc Turettini et Françoise Boissier] ; il se rĂ©jouit Ă©galement de celui de [Jacob] Vernet. Il regrette que les troubles continuent Ă  GenĂšve et espĂšre qu'ils finiront bientĂŽt; pour ce qui est de sa lettre Ă  [Jacques-BarthĂ©lemy] Micheli, il demeurera toujours fĂąchĂ© de ce qu'elle a Ă©tĂ© rendue publique contre son intention. Mais puisque le mal est fait, il aimerait du moins qu'on sache partout qu'il n'y est po...

page 1

ms_fr_00484_f287r_ug60827_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f287v_ug60828_turrettini_file.jpg

Groningue 24.04.1734


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 484 (f.287)


C'est... avec une grande joie


Barbeyrac fĂ©licite JA et sa femme du mariage de son fils; il prĂ©sente ses vƓux aux Ă©poux [Marc Turettini et Françoise Boissier] ; il se rĂ©jouit Ă©galement de celui de [Jacob] Vernet. Il regrette que les troubles continuent Ă  GenĂšve et espĂšre qu'ils finiront bientĂŽt; pour ce qui est de sa lettre Ă  [Jacques-BarthĂ©lemy] Micheli, il demeurera toujours fĂąchĂ© de ce qu'elle a Ă©tĂ© rendue publique contre son intention. Mais puisque le mal est fait, il aimerait du moins qu'on sache partout qu'il n'y est pour rien et qu'il n'a contribuĂ© ni directement ni indirectement, ni de propos dĂ©libĂ©rĂ© ni de connivence, Ă  la mise en circulation de ce document. Puisque d'aprĂšs JA les raisons que les Messieurs du Conseil ont opposĂ©es aux bourgeois sont invincibles, les espĂ©rances que Micheli avait conçues de cette levĂ©e de boucliers tombent d'elles-mĂȘmes. Barbeyrac aimerait savoir si JA a reçu, avec l'exemplaire de Pufendorf [Le droit des gens, 1733], son portrait qu'il a pris la libertĂ© de lui envoyer, en espĂ©rant lui faire plaisir. Il remercie JA de la part qu'il a prise au mariage de sa fille [Esther], qui sera cĂ©lĂ©brĂ© demain. On rĂ©imprime la version du traitĂ© de l'entendement de Locke [1735] par [Pierre I] Coste; celui-ci y joindra un peu plus de remarques critiques que dans la prĂ©cĂ©dente [1729]. Le Journal historique, qui Ă©tait une suite dĂ©guisĂ©e du Journal littĂ©raire, a discontinuĂ©; de mĂȘme, cela fait un certain temps que Barbeyrac n'a pas vu le pĂ©riodique qui a continuĂ© Ă  paraĂźtre sous le nom de l'ancien. Il doit paraĂźtre un nouveau journal, qui se veut comme la suite des BibliothĂšques de Le Clerc, dont l'auteur est [David] Durand, ministre domiciliĂ© Ă  Londres. Barbeyrac a reçu l'exemplaire de l'abrĂ©gĂ© d'histoire ecclĂ©siastique de JA, ce dont il le remercie beaucoup.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Groningue

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

ms_fr_00484_f287r_ug60827_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f287v_ug60828_turrettini_file.jpg