143 Lettres

Lettre 4614 de Jean-Alphonse Turrettini à Johann Friedrich Stain

Genève 15.04.1734

Quoi qu'il y ait

Malgré le long silence observé de part et d'autre, JA se permet d'écrire au baron de de Stain pour lui faire part de l'abrégé d'histoire ecclésiastique qu'on l'a engagé malgré lui à publier. Il y trouvera ce qu'il a déjà apprécié dans les autres bagatelles de JA, à savoir beaucoup d'amour pour la paix et pour la vérité. Si, dans les Cours des princes, il y avait beaucoup de personnes semblables au baron, ces sentiments se répandraient facilement. Il a pris la liberté de dédier l'ouvrage au princ...

+ 1 pages

page 1

01229_4614-1_ug73013_turrettini_file.jpg

page 2


01230_4614-2-3_ug73014_turrettini_file.jpg

page 3

01231_4614-4_ug73015_turrettini_file.jpg

Genève 15.04.1734


Minute autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.12.9


Quoi qu'il y ait


Malgré le long silence observé de part et d'autre, JA se permet d'écrire au baron de de Stain pour lui faire part de l'abrégé d'histoire ecclésiastique qu'on l'a engagé malgré lui à publier. Il y trouvera ce qu'il a déjà apprécié dans les autres bagatelles de JA, à savoir beaucoup d'amour pour la paix et pour la vérité. Si, dans les Cours des princes, il y avait beaucoup de personnes semblables au baron, ces sentiments se répandraient facilement. Il a pris la liberté de dédier l'ouvrage au prince Friedrich [II de Hesse-Kassel] à cause de l'accueil qu'il a toujours réservé aux gens de lettres. C'est une personne dont on ne peut dire que du bien. Son esprit, sa pénétration, sa grâce se sont fait sentir dans tous ses exercices qui ont eu du reste beaucoup de succès. JA a assisté à plusieurs de ses leçons, notamment de droit naturel. Il apprend très vite et sait développer ses connaissances avec un grand naturel. S'il se maintient ainsi, ce sera l'un des princes les plus accomplis. Ses excellentes qualités sont très bien cultivées par le colonel de Donop qui l'entoure des meilleurs maîtres. Les semences que leur ami commun [Jean-Pierre] de Crousaz avait jetées sont en train de donner leurs fruits. C'est [Albert (?) Rolaz] du Rosey qui se charge de transmettre l'abrégé au baron. Dans une note, JA ajoute que la santé du prince s'améliore et qu'il fait chaque jour des promenades à cheval et des parties de chasse dont il se trouve bien.

Adresse

[Wolfenbüttel]


Lieux

Émission

Genève

Réception

Wolfenbüttel

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

01229_4614-1_ug73013_turrettini_file.jpg

page 2


01230_4614-2-3_ug73014_turrettini_file.jpg

page 3

01231_4614-4_ug73015_turrettini_file.jpg