226 Lettres

Lettre 4580 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

NeuchĂątel 20.02.1734

Comme la poste de

Ostervald ne rĂ©pond qu'aujourd'hui Ă  la lettre Ă©crite par JA le 16 car il est impossible de rĂ©pondre par le mĂȘme ordinaire, la poste de GenĂšve arrivant Ă  six heures du soir et repartant le matin mĂȘme. Il est tout Ă  fait d'accord que dans le catĂ©chisme historique [dans l'AbrĂ©gĂ©], on mette deux rĂ©ponses en une, car il est trop long. Il faut seulement Ă©viter d'avoir des rĂ©ponses trop longues, comme on le lui avait aussi suggĂ©rĂ© Ă  BĂąle. Celles proposĂ©es par JA vont parfaitement bien. Il parta...

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00491_f209r_ug65068_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f209v_ug65069_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f210r_ug65070_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f210v_ug65071_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00491_f211r_ug65072_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00491_f211v_ug65073_turrettini_file.jpg

NeuchĂątel 20.02.1734


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 491 (f.209-211)


Comme la poste de


Ostervald ne rĂ©pond qu'aujourd'hui Ă  la lettre Ă©crite par JA le 16 car il est impossible de rĂ©pondre par le mĂȘme ordinaire, la poste de GenĂšve arrivant Ă  six heures du soir et repartant le matin mĂȘme. Il est tout Ă  fait d'accord que dans le catĂ©chisme historique [dans l'AbrĂ©gĂ©], on mette deux rĂ©ponses en une, car il est trop long. Il faut seulement Ă©viter d'avoir des rĂ©ponses trop longues, comme on le lui avait aussi suggĂ©rĂ© Ă  BĂąle. Celles proposĂ©es par JA vont parfaitement bien. Il partage l'avis de JA sur les circonstancs de la naissance de JĂ©sus; il faudra voir s'il est possible de l'insĂ©rer dans la partie historique ou dans le catĂ©chisme mais il ne peut pas le dire n'ayant pas de copie sous la main. Il faut partager les sections trop longues, comme cela a Ă©tĂ© dit. On peut retrancher la question sur qui fut la mĂšre de JĂ©sus puisqu'elle est dans le Symbole mais il faut garder la demande relative Ă  l'annonciation. Pour ce qui concerne le Saint-Esprit, toute rĂ©flexion faite, on peut omettre la premiĂšre question du grand catĂ©chisme. On peut retrancher ces mots "sans cela on ne peut pas ĂȘtre sauvĂ©" qu'il avait mis non pas en rapport avec Ă  la personnalitĂ© de l'Esprit mais par rapport Ă  ses opĂ©rations et Ă  la grĂące. Pour ce qui concerne la demande "Comment devons nous croire etc." il pense qu'il vaut mieux l'omettre parce que ce n'est pas bon de donner au peuple une idĂ©e du mystĂšre et de la difficultĂ© d'une telle doctrine. Du reste, s'il n'avait pas Ă©tĂ© retenu par une certaine modĂ©ration, il aurait mis "doctrine" Ă  la place de "mystĂšre" puisqu'il pense qu'il n'y a rien de mystĂ©rieux dans cette doctrine si elle est bien entendue. Ostervald a Ă©tĂ© heureux d'apprendre que JA avait finalement mis au jour son abrĂ©gĂ© d'histoire ecclĂ©siastique. Il a su qu'un libraire de Hollande [Jean-FrĂ©dĂ©ric Bernard] voulait faire imprimer un traitĂ© de l'exercice du saint ministĂšre qu'on attribue Ă  Ostervald. Il a aussitĂŽt envoyĂ© un article Ă  la Gazette pour dĂ©savouer cette Ă©dition ou toute autre qui se prĂ©parerait. Il faut que [Jacob] Vernet sache que quant au traitĂ© que le libraire de GenĂšve fera avec celui de NeuchĂątel pour les exemplaires du catĂ©chisme et de l'abrĂ©gĂ©, [Jacob (?)] Boyve ne peut pas s'engager Ă  ce qu'il n'y ait pas de contrefaçons de l'Ă©dition de GenĂšve puisque ce n'est pas lui qui imprime mais un certain Galandre avec qui il n'a aucune relation et qui le traverse mĂȘme; la preuve en est qu'encore rĂ©cemment ce Galandre voulut imprimer, contre l'avis de Boyve, le CatĂ©chisme d'Ostervald, ne croyant pas que l'abrĂ©gĂ© allait paraĂźtre, comme Boyve le lui avait dit. Ostervald disait rĂ©cemment Ă  Vernet qu'il aurait mieux valu un 8° plutĂŽt qu'un 12° mais on sait Ă  GenĂšve beaucoup mieux ce qu'il y a Ă  faire. Il aimerait connaĂźtre la pratique de GenĂšve au sujet des enfants nĂ©s hors mariage mais sous promesse de mariage; sont-ils considĂ©rĂ©s comme lĂ©gitimes ou comme bĂątards? Que font-ils, par exemple, lorsqu'une femme est enceinte et qu'elle intente un procĂšs au garçon qui lui avait fait des promesses et qui s'en est allĂ© ensuite dans un autre pays sans que le mariage ait Ă©tĂ© cĂ©lĂ©brĂ©? Quel est le statut de cet enfant selon les usages de GenĂšve? Maintenant Ă  NeuchĂątel on voudrait introduire cette pratique par un esprit de libertinage qui voudrait faire croire que la bĂ©nĂ©diction n'est point nĂ©cessaire et pour empĂȘcher d'exercer la discipline contre les mĂšres coupables d'impuretĂ©. JA est-il au courant du procĂšs que Fatio [I] de Vevey veut intenter au nom des demoiselles Lallemand, qui sont Ă  GenĂšve, pour faire casser le testament de feu Lallemand qui a donnĂ© son bien Ă  la Maison de charitĂ© de NeuchĂątel? Il est surprenant que des personnes riches, ĂągĂ©es et sans enfants veuillent s'approprier l'argent des pauvres, cet hĂ©ritage Ă©tant l'unique fonds de la dite Maison. Il paraĂźt que plusieurs personnes de GenĂšve veulent les dĂ©tourner d'une telle action et cela d'autant plus que la disposition de Lallemand est formelle et exclut de la succession toute personne vivant hors du pays et qui n'eut pas Ă©tĂ© connue de lui, mĂȘme s'il ne les nomme pas l'une aprĂšs l'autre.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00491_f209r_ug65068_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f209v_ug65069_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f210r_ug65070_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f210v_ug65071_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00491_f211r_ug65072_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00491_f211v_ug65073_turrettini_file.jpg