448 Lettres

No d'inventaire Année Date de classement De/A Correspondant-e (Nom Prénom Dates) Nombre de scan(s)
1082 1697 02.07.1697 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1125 1697 27.12.1697 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1240 1699 04.04.1699 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1260 1699 25.11.1699 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1287 1700 09.06.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1305 1700 24.09.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1309 1700 01.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1310 1700 05.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1313 1700 29.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1330 1701 19.03.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 8
1342 1701 29.06.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 2
1347 1701 23.07.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1362 1701 05.10.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1380 1702 25.02.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1399 1702 10.05.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1420 1702 19.07.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1448 1702 15.11.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1449 1702 22.11.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 6
1453 1702 13.12.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1462 1703 24.01.1703 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 6

Lettre 4578 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

NeuchĂątel 06.02.1734

Je vous cause bien de

Ostervald est navré de la peine que son Abrégé cause à JA, qui doit le revoir; il y aurait en réalité d'autres remarques à faire outre celles que son ami propose et il se rend compte que sa trop grande longueur n'en fait plus un abrégé à proprement parler. Il donne carte blanche à JA et à [Jacob] Vernet pour qu'ils corrigent à leur guise le texte. Il doit également avouer qu'il ne s'est pas résolu à faire une copie du manuscrit, il n'a chez lui qu'un brouillon écrit en chiffres, ce qui ex...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f207r_ug65064_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f207v_ug65065_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f208r_ug65066_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f208v_ug65067_turrettini_file.jpg

NeuchĂątel 06.02.1734


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 491 (f.207-208)


Je vous cause bien de


Ostervald est navrĂ© de la peine que son AbrĂ©gĂ© cause Ă  JA, qui doit le revoir; il y aurait en rĂ©alitĂ© d'autres remarques Ă  faire outre celles que son ami propose et il se rend compte que sa trop grande longueur n'en fait plus un abrĂ©gĂ© Ă  proprement parler. Il donne carte blanche Ă  JA et Ă  [Jacob] Vernet pour qu'ils corrigent Ă  leur guise le texte. Il doit Ă©galement avouer qu'il ne s'est pas rĂ©solu Ă  faire une copie du manuscrit, il n'a chez lui qu'un brouillon Ă©crit en chiffres, ce qui explique qu'il ne pourra pas satisfaire entiĂšrement aux demandes de JA. Voici de toute maniĂšre ses remarques. Pour ce qui est de la prĂ©sence rĂ©elle, il avait dĂ©cidĂ© de se borner Ă  cela sans parler des autres points controversĂ©s, tel par exemple le sacrifice, pour ne pas allonger le texte du moment qu'il aurait fallu dire dans quel sens l'eucharistie est un sacrifice et dans quel sens elle ne l'est pas. Mais il convient qu'on peut en dire un mot, comme par exemple que le corps d'Adam fut formĂ© de terre. Pour ce qui est de l'eau du rocher, il y avait pensĂ© mais il n'en a pas parlĂ© parce qu'il n'est pas sĂ»r que le miracle ait continuĂ© pendant 40 ans comme celui de la manne. Il y a des expressions, comme par exemple "le rocher les suivit" qui semblent aller dans ce sens mais d'autres paraissent nier la continuitĂ© du miracle. Il poursuit en rĂ©pondant Ă  une autre sĂ©rie de remarques textuelles qui concernent la durĂ©e de la prĂ©dication de JĂ©sus-Christ, la dispersion des Juifs, la division du Symbole. Pour ce qui est du point le plus dĂ©licat et aprĂšs avoir consultĂ© une personne fort sage, il a dĂ©cidĂ© de garder que l'Écriture nous enseigne que l'essence divine est commune au PĂšre, au Fils etc. ; en effet, non seulement il s'agit d'une vĂ©ritĂ© certaine mais aussi la prudence veut qu'on ne la supprime pas. Il rappelle que son CatĂ©chisme avait fait l'objet de deux rĂ©futations qui l'accusaient de socinianisme, l'une parue Ă  Londres [Combes, Remarques], l'autre Ă  Berlin [NaudĂ©, Lettre]. Dans ce cas-lĂ , on dirait qu'il retranche une doctrine qu'il n'estime pas comme essentielle. La mĂȘme rĂ©flexion vaut aussi pour l'article sur l'Esprit-Saint qu'il vaudrait mieux garder pour ne pas fournir un prĂ©texte Ă  certains pour rejeter le livre. Pourtant il n'est pas rĂ©ellement nĂ©cessaire de mettre cet article sur l'essence divine et infinie de l'Esprit; JA pourra en juger mieux que lui, en particulier pour ce qui concerne l'effet que cela pourrait faire sur les pasteurs, les professeurs et les Ă©tudiants de GenĂšve puisqu'on lui a dit qu'ils n'Ă©taient pas tous du mĂȘme avis. Il convient enfin qu'on peut ajouter la demande concernant la façon dont on doit croire la doctrine de la trinitĂ© mais cela grossira encore davantage l'ouvrage, sans tenir compte du fait qu'il s'agit plutĂŽt d'une question pour thĂ©ologiens.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f207r_ug65064_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f207v_ug65065_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f208r_ug65066_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f208v_ug65067_turrettini_file.jpg