63 Lettres

Lettre 4566 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

NeuchĂątel 30.12.1733

J'ai un peu tardé

Ostervald a un peu tardĂ© Ă  rĂ©pondre Ă  JA pour pouvoir Ă©crire quelque chose de positif concernant l'AbrĂ©gĂ© du catĂ©chisme; son ami a dĂ» savoir par [Jacob] Vernet oĂč en Ă©taient les choses. Il voudrait aussi savoir ce que JA pense de l'abrĂ©gĂ© d'histoire mis en questions et en rĂ©ponses. Cela grossira un ouvrage qui ne devrait pas ĂȘtre trop Ă©pais mais il s'en remet au jugement de son ami. Beaucoup de gens lui ont dit et mĂȘme Ă©crit de BĂąle qu'il devrait faire des rĂ©ponses trĂšs courtes Ă  la façon...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f203r_ug65056_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f203v_ug65057_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f204r_ug65058_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f204v_ug65059_turrettini_file.jpg

NeuchĂątel 30.12.1733


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 491 (f.203-204)


J'ai un peu tardé


Ostervald a un peu tardĂ© Ă  rĂ©pondre Ă  JA pour pouvoir Ă©crire quelque chose de positif concernant l'AbrĂ©gĂ© du catĂ©chisme; son ami a dĂ» savoir par [Jacob] Vernet oĂč en Ă©taient les choses. Il voudrait aussi savoir ce que JA pense de l'abrĂ©gĂ© d'histoire mis en questions et en rĂ©ponses. Cela grossira un ouvrage qui ne devrait pas ĂȘtre trop Ă©pais mais il s'en remet au jugement de son ami. Beaucoup de gens lui ont dit et mĂȘme Ă©crit de BĂąle qu'il devrait faire des rĂ©ponses trĂšs courtes Ă  la façon du CatĂ©chisme de Le Noir mais Ostervald ne pense pas qu'il s'agisse d'un bon modĂšle. Il faut que les enfants sachent ce qu'ils disent et pour cela les phrases doivent avoir un sens complet et la rĂ©ponse doit rĂ©pĂ©ter quelques mots de la question. Il a envoyĂ© Ă  Vernet le premier chapitre de l'abrĂ©gĂ© d'histoire et demande l'avis de JA. Il a Ă©tĂ© heureux de voir le chevalier Schaub qui ne s'est arrĂȘtĂ© qu'une nuit. Il n'a vu qu'Ostervald et son fils le maire de Vallangin [Samuel]. Les deux ont Ă©tĂ© charmĂ©s de son caractĂšre et de sa cordialitĂ©. Il l'avait dĂ©jĂ  rencontrĂ© vingt-six ans auparavant; pour avoir trop de choses Ă  lui dire, il ne lui a pratiquement rien dit. Le chevalier l'a assurĂ© de la bienveillance de la reine [Caroline Wilhelmina], ce Ă  quoi il ne s'attendait guĂšre. On n'oubliera jamais ici les bontĂ©s de la reine Ă  l'Ă©gard des dĂ©putĂ©s [Jean-Louis Chouppard, David Vattel, Abraham II Perrot] qui s'Ă©taient rendus Ă  Berlin. En tout cas, on a rĂ©ussi Ă  NeuchĂątel Ă  Ă©luder presque tout ce qu'ils avaient obtenu Ă  la Cour; il n'y a que la ville qui ait profitĂ© de cette dĂ©putation grĂące aux bons offices des dĂ©putĂ©s qui mirent un terme au diffĂ©rend entre la bourgeoisie et le souverain. Ostervald termine en prĂ©sentant tous ses vƓux Ă  JA Ă  l'occasion de la nouvelle annĂ©e. Il n'a pas besoin de lui demander son amitiĂ© puisqu'ils s'aiment beaucoup et qu'ils ont l'espoir de se revoir dans l'autre monde.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f203r_ug65056_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f203v_ug65057_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f204r_ug65058_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f204v_ug65059_turrettini_file.jpg