8 Lettres

Lettre 4527 de Jacob Perron à Jean-Alphonse Turrettini

Berne 27.08.1733

Quand j'ai pris la

En arrivant à Berne de Genève, Perron n'avait d'autre but que de rendre ses humbles services à LL EE., à un moment notamment où il était question de l'établissement des pauvres Vaudois et des Pragelois en particulier. Il n'a jamais aspiré à exercer une quelconque autorité ni un quelconque contrôle. Quand il a voulu se retirer, ce sont ces Messieurs qui lui ont demandé de ne pas le faire et d'attendre les nouvelles de Hollande qui doivent décider du sort de ces pauvres gens auxquels il essaie de...

+ 3 pages

page 1

gray00983_4527_1-5_ug73756_turrettini_file.jpg

page 2


gray00984_4527_2-3_ug73757_turrettini_file.jpg

page 3

gray00985_4527_4_ug73758_turrettini_file.jpg

page 4


gray00981_4527_6_ug73759_turrettini_file.jpg

page 5

gray00982_4527_7_ug73760_turrettini_file.jpg

Lettre 4527 de Jacob Perron à Jean-Alphonse Turrettini

Berne 27.08.1733


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gb.1.8


Quand j'ai pris la


En arrivant à Berne de Genève, Perron n'avait d'autre but que de rendre ses humbles services à LL EE., à un moment notamment où il était question de l'établissement des pauvres Vaudois et des Pragelois en particulier. Il n'a jamais aspiré à exercer une quelconque autorité ni un quelconque contrôle. Quand il a voulu se retirer, ce sont ces Messieurs qui lui ont demandé de ne pas le faire et d'attendre les nouvelles de Hollande qui doivent décider du sort de ces pauvres gens auxquels il essaie de rendre tous les services possibles. Il a malheureusement des ennemis qui font tout pour le noircir aux yeux des Pragelois. Son voyage les afflige et le tourmente. Ils l'accusent maintenant d'hypocrisie et de travailler en profondeur à ruiner sa nation. Ils disent qu'il veut leur faire enlever leurs pensions, ce qui ne peut justement qu'attiser la haine contre lui. Tout cela accable sa femme [Marie I] qui a déjà le souci d'être tellement à l'étroit dans son ménage. Ses lettres l'affligent à son tour. Il supplie JA de la faire appeler et de la rassurer. Il lui envoie deux certificats, l'un du pasteur [Vincent] Perret de Vevey, l'autre du secrétaire Weber, qu'elle transmettra à JA; il joint également l'incluse qui, ajoutée à ce que lui dira sa femme, lui prouveront que ses plaintes sont justifiées. Il lui demande aussi d'écrire dans les Vallées pour demander une attestation pour les onze années de séjour qu'il y a accomplies. Le pasteur Perret a su par certains Vaudois de Saint-Jean qui sont arrivés à Vevey que Cyprien Appia se rendra à Lausanne après les communions. Le pasteur [Auguste] de Trey a eu un immense chagrin cette semaine: son fils [II], qui était dans une banque, a dérobé 250 louis d'or qu'on lui avait confiés. Le Conseil de Genève recevra la réponse à sa lettre; il y aura de quoi fournir un viatique aux pauvres Vaudois mais aussi la recommandation de ne plus en recevoir puisque ni Zurich ni les autres Cantons ne veulent continuer à s'engager. Pour les sommes avancées par LL.EE. d'ici, elles devraient être remboursées sur l'argent venu de Hollande. Comme JA peut le voir, les affaires se mettent mal pour les Vaudois. Il les recommande à Dieu qui touche le cœur des puissances protestantes.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Berne

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 3 pages

page 1

gray00983_4527_1-5_ug73756_turrettini_file.jpg

page 2


gray00984_4527_2-3_ug73757_turrettini_file.jpg

page 3

gray00985_4527_4_ug73758_turrettini_file.jpg

page 4


gray00981_4527_6_ug73759_turrettini_file.jpg

page 5

gray00982_4527_7_ug73760_turrettini_file.jpg