69 Lettres

Lettre 4503 de Jacob Vernet à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 19.05.1733 [19.?.1733]

J'eus l'honneur de

Vernet et Marc Turrettini sont de retour de Chantilly où ils ont profité des recommandations de Monsieur [Georg Wilhelm Sinold] et Madame Schütz qu'ils ont accompagnés. Ils ont ainsi pu visiter les eaux et les jardins et se promener partout en calèche. Le fils de JA avait amené son ami [Paul (?)] Gallatin. Il est très heureux quand il peut faire plaisir à ses amis et il en a les moyens. Malheureusement il n'est pas homme de plume et JA a bien fait de le piquer sur le retard avec lequel il envoie...

page 1

02218_4503-1-2_ug72848_turrettini_file.jpg

page 2


02219_4503-3-4_ug72849_turrettini_file.jpg

Lettre 4503 de Jacob Vernet à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 19.05.1733 [19.?.1733]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.V.1-II


J'eus l'honneur de


Vernet et Marc Turrettini sont de retour de Chantilly où ils ont profité des recommandations de Monsieur [Georg Wilhelm Sinold] et Madame Schütz qu'ils ont accompagnés. Ils ont ainsi pu visiter les eaux et les jardins et se promener partout en calèche. Le fils de JA avait amené son ami [Paul (?)] Gallatin. Il est très heureux quand il peut faire plaisir à ses amis et il en a les moyens. Malheureusement il n'est pas homme de plume et JA a bien fait de le piquer sur le retard avec lequel il envoie ses comptes. Malgré cela, il vaut mieux qu'il continue lui-même à s'en occuper parce qu'il faut qu'il apprenne. Quant à Vernet, il ne lui a pas demandé d'argent parce qu'il ne veut plus être à la charge de JA. Il a trouvé un peu d'argent accumulé à Paris. Ils se sont acquittés des commissions de JA; ils ont pris Les Monuments de la monarchie française [de Montfaucon]. [Pierre (?)] Tronchin, qui est arrivé sain et sauf, leur a appris la bonne santé de JA et le sort du paquet dont celui-ci leur a parlé; il l'a amené jusqu'à Lyon d'où son frère [Jean-Robert II (?)] l'enverra à [Isaac] Rilliet. Vernet a fait la connaissance de Girardon, un galant homme qui vient d'Angleterre et qui est ami de Schütz; il pourrait bien un jour devenir résident de France à Genève. Il a demandé à Vernet de l'aider à retirer des lettres à la poste d'Italie et de l'informer si de La Closure tombe malade. Vernet demande à JA de l'aider en cela et de garder pour lui le dernier point. Il a aussi reçu l'invitation de l'évêque de Troyes [Jacques-Bénigne II Bossuet] à aller passer huit jours chez lui quand, dans 15 jours, il retournera dans son diocèse; l'invitation a été élargie aussi au fils de JA. Comme JA peut l'imaginer, ce voyage ne serait pas purement gratuit puisque le neveu de feu Monsieur de Meaux [Jacques-Bénigne Bossuet I] est le dépositaire de tous les écrits de son oncle. Vernet demande à JA de lui apprendre sa pensée en termes couverts. Il joint à la lettre la réponse que les députés ont reçue hier à Versailles de la part du roi [Louis XV] et l'Arrêté [1733] du Parlement d'aujourd'hui. Il y a aussi la thèse d'Orléans condamnée par un Arrest du Conseil [1733] et qui ne contient que les propositions de 1682 ainsi que quelques pièces pour ou contre les convulsions, que Vernet n'a pas encore lues, pas plus que Le Brigandage de la médecine de Hecquet et une vie de Nicole à placer en tête de ses Essais de morale [Luxembourg, 1732]. Ils n'ont pas pu voir [Ferchault de] Réaumur qui est à la campagne mais ils ont vu en revanche le prince de Nassau. Ils espèrent pouvoir aller à Versailles pour assister à la cérémonie des cordons bleus. La souscription du Recueil des historiens des Gaules n'est pas encore ouverte. Le conflit entre le roi et le parlement, qui continue, se déroule néanmoins dans la douceur.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Paris

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

02218_4503-1-2_ug72848_turrettini_file.jpg

page 2


02219_4503-3-4_ug72849_turrettini_file.jpg