58 Lettres

Lettre 4437 de Barthélemy Barnaud à Jean-Alphonse Turrettini

La Tour-de-Peilz 26.12.1732

Je suis toujours infiniment

Barnaud remercie JA de lui avoir envoyĂ© ses derniĂšres thĂšses [VindiciĂŠ, 1732] dont il attend la suite avec impatience. Il regrette de ne plus avoir de correspondances suivies Ă  GenĂšve. Il a gardĂ© quelques contacts avec Sartoris mais ce n'est que pour affaire. Il aimerait aussi avoir des nouvelles des voyageurs [Marc Turrettini et Jacob Vernet] et leur adresse ses salutations. On a repourvu Ă  Berne le poste de second pasteur de l'Église française puisque celui qui occupait cette fonction a...

+ 1 pages

page 1

0367_4437-1_ug72720_turrettini_file.jpg

page 2


0368_4437-2-3_ug72721_turrettini_file.jpg

page 3

0369_4437-4_ug72722_turrettini_file.jpg

La Tour-de-Peilz 26.12.1732


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.8


Je suis toujours infiniment


Barnaud remercie JA de lui avoir envoyĂ© ses derniĂšres thĂšses [VindiciĂŠ, 1732] dont il attend la suite avec impatience. Il regrette de ne plus avoir de correspondances suivies Ă  GenĂšve. Il a gardĂ© quelques contacts avec Sartoris mais ce n'est que pour affaire. Il aimerait aussi avoir des nouvelles des voyageurs [Marc Turrettini et Jacob Vernet] et leur adresse ses salutations. On a repourvu Ă  Berne le poste de second pasteur de l'Église française puisque celui qui occupait cette fonction a demandĂ© une cure prĂšs de Rolle. LL.EE. ont fixĂ© cet emploi Ă  750 francs et ont demandĂ© aux Classes et Ă  l'AcadĂ©mie de leur indiquer des sujets propres Ă  occuper cette place. Tous ceux qui ont Ă©tĂ© pressentis, sauf deux, ont dĂ» donner un sermon d'Ă©preuve sur un texte prĂ©sentĂ© par le clergĂ© de Berne. Le choix s'est portĂ© sur [BĂ©at-Louis] Roy, le fils aĂźnĂ© du professeur [Albert]. Parmi les nommĂ©s, s'est distinguĂ© aussi un proche parent de Barnaud – [Samuel] Dufresne – qui pourtant ne pouvait pas quitter Vevey. Il a Ă©tĂ© nĂ©anmoins rĂ©compensĂ© par une augmentation de sa pension jusqu'Ă  la mort de [Jean-Pierre] Secretan, collĂšgue de [Vincent] Perret, dont la survivance lui est assurĂ©e. Un autre beau-frĂšre de Barnaud, second pasteur Ă  Grandson, Ă©tait Ă©galement sur les rangs et a prĂȘchĂ© sur "Travaillez Ă  votre salut avec crainte et tremblement". Il a Ă©tĂ© apprĂ©ciĂ©, malgrĂ© les omissions qu'il a faites et qui, dans un autre temps, auraient senti le fagot. Cette occasion a permis de constater que les orthodoxes ne dĂ©tenaient plus le pouvoir qu'ils avaient autrefois, puisque l'un d'entre eux, qui avait prĂȘchĂ© sur la justification, s'en est retournĂ© les mains vides. L'abbĂ© Covrara a Ă©tĂ© accueilli avec tous les honneurs Ă  Vevey. DĂšs que les Vaudois ont appris son arrivĂ©e, ils se sont prĂ©cipitĂ©s avec des larmes de joie pour l'accueillir Ă  deux lieues de Vevey et l'ont retenu tout une journĂ©e au cabaret. Ils ont voulu lui en faire les honneurs. Ce personnage, qui doit loger chez Mestrezat [II] sur recommandation de [Michel] LĂ©ger, semble satisfait de l'accueil que lui ont rĂ©servĂ© LL.EE. Barnaud le croit connu de JA et n'en dit donc rien de plus.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

La Tour-de-Peilz

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

0367_4437-1_ug72720_turrettini_file.jpg

page 2


0368_4437-2-3_ug72721_turrettini_file.jpg

page 3

0369_4437-4_ug72722_turrettini_file.jpg