8 Lettres

Lettre 4381 de Marc Turrettini Ă  Jean-Alphonse Turrettini

La Haye 01.08.1732

Nous venons de reçevoir

Turrettini et [Jacob] Vernet ont été heureux d'apprendre par la derniÚre lettre de JA que celui-ci se portait bien. Ils ont fait beaucoup de visites depuis leur arrivée: ils ont vu Chion, de La Chapelle, Mademoiselle [Amadea] de Wassenaer-Obdam, Madame [Marie-Marguerite] et Mesdemoiselles de Saint-Auban à qui ils ont remis la lettre que Mademoiselle de Vic leur avait donnée pour sa tante Mademoiselle de Massanes qui était à la campagne, Mademoiselle [Marie Basnage] de Beauval, qui se souvient av...

page 1

01944_4381-1_ug72615_turrettini_file.jpg

page 2


01945_4381-2_ug72616_turrettini_file.jpg

Lettre 4381 de Marc Turrettini Ă  Jean-Alphonse Turrettini

La Haye 01.08.1732


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.T.19


Nous venons de reçevoir


Turrettini et [Jacob] Vernet ont Ă©tĂ© heureux d'apprendre par la derniĂšre lettre de JA que celui-ci se portait bien. Ils ont fait beaucoup de visites depuis leur arrivĂ©e: ils ont vu Chion, de La Chapelle, Mademoiselle [Amadea] de Wassenaer-Obdam, Madame [Marie-Marguerite] et Mesdemoiselles de Saint-Auban Ă  qui ils ont remis la lettre que Mademoiselle de Vic leur avait donnĂ©e pour sa tante Mademoiselle de Massanes qui Ă©tait Ă  la campagne, Mademoiselle [Marie Basnage] de Beauval, qui se souvient avoir vu ici JA jeune, et la famille Falaiseau. Ces dames ont choisi un habit pour lui et vont l'aider Ă  acheter du linge; il leur est trĂšs reconnaissant puisqu'il ne s'y connaĂźt guĂšre en ce genre de choses et risquerait, en tant qu'Ă©tranger, de se faire attraper. C'est une maison trĂšs agrĂ©able que celle-lĂ ; on y respire un air de libertĂ© sans affectation et il a l'impression de se trouver Ă  GenĂšve. C'est en outre une bonne Ă©cole pour quitter ses genevoisismes puisque tout le monde parle trĂšs bien et trĂšs purement. [Marie-Madeleine (?)] Falaiseau est une dame de beaucoup de mĂ©rite et qui sait bien des choses sans le faire paraĂźtre. Elle leur a beaucoup parlĂ© d'[Isaac BudĂ© (?)] de Boisy avec qui elle avait passĂ© beaucoup de temps Ă  la campagne. Il a aussi rencontrĂ© Julien de Scaupon qui fait ses compliments Ă  JA et qui a beaucoup parlĂ©, contrairement Ă  ses habitudes. [HĂ©lĂšne Courcillon] de Dangeau et [Charlotte ou Catherine Guichard] de Peray font aussi leurs compliments Ă  JA de mĂȘme que [Nicolas (?)] Fatio [de Duillier (?)] qui se porte bien. Ils n'ont pas pu voir le baron [Evert Joost ou Berend (?) Lewe] van Aduard, qui est parti pour Groningue mais ils espĂšrent voir son pĂšre [Evert Joost]. La Haye est trĂšs belle pour ses promenades tant en ville qu'Ă  la campagne mais il en parlera une autre fois. Il en vient Ă  une affaire qui lui tient Ă  cƓur. [William Jacob] S'Gravesande lui a dit, pendant qu'ils Ă©taient Ă  Leyde, que s'il voulait faire des emplettes, il devrait saisir l'occasion d'acheter une machine qui pourrait ĂȘtre trĂšs utile tant Ă  lui qu'aux enseignants de philosophie. Il s'agit d'une pompe pneumatique d'une mĂ©thode toute nouvelle et trĂšs facile Ă  manier. Le prix ne serait pas infĂ©rieur Ă  100 Ă©cus. Si JA estime le prix trop Ă©levĂ©, Turrettini est disposĂ© Ă  renoncer Ă  d'autres articles. Vernet est favorable Ă  l'achat mais l'expĂ©diteur veut absolument l'avis de son pĂšre. Il espĂšre que celui-ci sera favorable.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

La Haye

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

01944_4381-1_ug72615_turrettini_file.jpg

page 2


01945_4381-2_ug72616_turrettini_file.jpg