8 Lettres

Lettre 4362 de Marc Turrettini Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Hanovre 29.05.1732

Nous sommes arrivez aujourd'hui

Marc Turrettini et [Jacob] Vernet sont arrivĂ©s aujourd'hui de Kassel Ă  Hanovre. Dans la premiĂšre ville, ils ont logĂ© chez les pasteurs de l'Église française, [François] Martel et [Philippe] Rochemont, qui ont insistĂ© pour les avoir chez eux. Le jeune prince Friedrich [II de Hesse-Kassel] sera Ă  GenĂšve au mois de septembre et [Jean-Pierre] de Crousaz a priĂ© [Ami] Lullin de trouver un appartement dans le beau quartier. Il sera accompagnĂ© de de Donop, pour les affaires du monde, et de de Crousaz po...

+ 1 pages

page 1

01939_4362-1_ug72578_turrettini_file.jpg

page 2


01940_4362-2-3_ug72579_turrettini_file.jpg

page 3

01941_4362-4_ug72580_turrettini_file.jpg

Lettre 4362 de Marc Turrettini Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Hanovre 29.05.1732


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.T.19


Nous sommes arrivez aujourd'hui


Marc Turrettini et [Jacob] Vernet sont arrivĂ©s aujourd'hui de Kassel Ă  Hanovre. Dans la premiĂšre ville, ils ont logĂ© chez les pasteurs de l'Église française, [François] Martel et [Philippe] Rochemont, qui ont insistĂ© pour les avoir chez eux. Le jeune prince Friedrich [II de Hesse-Kassel] sera Ă  GenĂšve au mois de septembre et [Jean-Pierre] de Crousaz a priĂ© [Ami] Lullin de trouver un appartement dans le beau quartier. Il sera accompagnĂ© de de Donop, pour les affaires du monde, et de de Crousaz pour les Ă©tudes; il aura en outre avec lui un informateur et une autre personne qui sera son gentilhomme. Turrettini et Vernet ont dĂźnĂ© chez lui et il y avait aussi Ă  table de Donop et de Crousaz qui ont l'intention d'en faire un prince trĂšs accompli. Ils y rĂ©ussiront certainement grĂące aux bonnes dispositions du prince et Ă  leur mĂ©rite personnel. Le lendemain il sont retournĂ©s remercier le prince. Turrettini avait tout de suite reconnu de Crousaz qui a toujours la mĂȘme vivacitĂ©; il porte des habits de couleur, des boutonniĂšres d'or ou d'argent, l'Ă©pĂ©e et une perruque Ă  la façon d'un cavalier. Il prĂ©sente ses compliments Ă  JA et se rĂ©jouit de le revoir. De Donop est un grand homme bien fait, pas savant mais homme de guerre et trĂšs propre Ă  former Son Altesse pour le monde. [Louise I] de Crousaz viendra aussi Ă  GenĂšve mais son mari, qui ne veut pas la loger dans la mĂȘme maison que le prince, la mettra en pension prĂšs de lĂ . Ils comptent y passer trois ou quatre ans. Le pĂšre du prince, Wilhelm [VIII], est actuellement en SuĂšde. Ils ont eu l'honneur de voir lundi matin le prince Maximilien de Hesse et les trois princesses qui sont encore jeunes. La cadette parla Ă  [Jacques II] Eynard avec beaucoup de vivacitĂ© et d'esprit. Ils ont vu plusieurs personnes de GenĂšve dont les deux Moudry qui leur ont donnĂ© Ă  dĂźner. En route, ils ont rencontrĂ© [Christian] Wolff, professeur Ă  Marbourg, qui a fait beaucoup de compliments sur JA et des vƓux pour sa santĂ©. Le vieux Martel, ĂągĂ© de 80 ans, marche, mange, boit et prĂȘche comme n'importe qui; il lui a dit qu'il avait connu son grand-pĂšre [François] et avait vu son pĂšre jeune. Il y a de belles choses dans la ville, entre autres un trĂšs grand jardin prĂšs de la porte de la ville, avec une orangerie, un labyrinthe, des piĂšces d'eau, des bosquets etc. À l'une des extrĂȘmitĂ©s, il y a deux grandes salles ornĂ©es de peintures et de statues; assez prĂšs, le pavillon des bains, qui est un salon assez grand creusĂ© au milieu. On descend par des marches en marbre. Ce pavillon est revĂȘtu Ă  l'intĂ©rieur de sculptures, de statues, d'aquarelles. Dans la maison des modĂšles, on renferme tous les modĂšles en bois de ce que le landgrave dĂ©funt [Karl VIII] avait envie de se faire construire, comme des villes, des palais de plaisance, des jardins etc. Il y a entre autres le projet d'une entreprise impossible Ă  rĂ©aliser tant elle serait coĂ»teuse. En effet le landgrave voulait exploiter une montagne trĂšs haute qui est Ă  trois quart de lieues de Kassel pour en faire des cascades et des jardins qui iraient se joindre au grand parc que Turrettini a dĂ©crit plus haut. TrĂšs peu de ce projet a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© et c'est dĂ©jĂ  trop car cela a coĂ»tĂ© des millions. Il y a en haut de la montagne un grand bĂątiment qui imite, avec beaucoup d'art, une construction romaine en ruine. Au milieu, dans la cour, se trouve un rĂ©servoir pour les cascades. Celles-ci descendent de la montagne parmi des rochers et le tout est si bien fait qu'il semble parfaitement naturel. Il ne sait pas quand le projet sera terminĂ©. Il avait oubliĂ© de dire que [Pierre] Cartier, frĂšre de celui [François] qui Ă©tait Ă  la maison, a fait pendant leur sĂ©jour Ă  BĂąle un ouvrage de sa façon et l'a envoyĂ© Ă  JA. Ils ont vu aussi de La Bergerie, frĂšre de La Baraterie, pour qui la comtesse palatine [Luise de Wittelsbach] leur avait donnĂ© une lettre. Il leur a dit que le roi [George II] ne viendrait pas avant un mois. Ils quitteront donc Kassel pour se rendre Ă  BrĂȘme et de lĂ  Ă  Groningue.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

Hanovre

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

01939_4362-1_ug72578_turrettini_file.jpg

page 2


01940_4362-2-3_ug72579_turrettini_file.jpg

page 3

01941_4362-4_ug72580_turrettini_file.jpg