202 Lettres

Lettre 4345 de François II Pictet à Jean-Alphonse Turrettini

Londres 10.04.1732 [30.03/10.04.1732]

J'ai receu les deux

Pictet a eu la réponse de [Hans Heinrich II] Ott qui a dû partir ce matin même avec sa femme, sa belle-mère et une tante pour Peterborough: l'archevêque [Wake] a plus de répugnance à se mêler de quoi que ce soit qu'il n'a de faiblesse ou d'incapacité. Il est complètement à la merci de gens qui ne pensent qu'à leur bourse. Il est bien triste de voir de grands hommes tomber dans une telle indifférence. Pictet donne ensuite compte à JA des traites dont il s'est acquitté pour lui. JA pourra savoir à...

page 1

00810_4345-1-2_ug72538_turrettini_file.jpg

page 2


00811_4345-3_ug72539_turrettini_file.jpg

Londres 10.04.1732 [30.03/10.04.1732]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.P.21


J'ai receu les deux


Pictet a eu la réponse de [Hans Heinrich II] Ott qui a dû partir ce matin même avec sa femme, sa belle-mère et une tante pour Peterborough: l'archevêque [Wake] a plus de répugnance à se mêler de quoi que ce soit qu'il n'a de faiblesse ou d'incapacité. Il est complètement à la merci de gens qui ne pensent qu'à leur bourse. Il est bien triste de voir de grands hommes tomber dans une telle indifférence. Pictet donne ensuite compte à JA des traites dont il s'est acquitté pour lui. JA pourra savoir à travers la Gazette de [Tronchin] du Breuil les résolutions qui ont été prises lors de la Cour générale de la Compagnie du Sud qui s'est réunie le 24. Elles ne devraient pas manquer d'avoir de bons effets à l'avenir. Si les propriétaires en avaient décidé ainsi en 1721, la Compagnie ne devrait pas aujourd'hui les deux millions qu'elle doit en obligations. Beaucoup de monde pense que ce fonds baissera à 95 qui est sa valeur réelle. À Genève, on est très bien informé de ce qui se passe en Angleterre. Il arrive souvent que les événements contredisent les raisonnements ou les attentes, comme il est arrivé pour le Sud qui le vendredi est monté à 99. Pictet n'ose donner de conseils à personne. La Compagnie des Indes a plutôt baissé depuis la vente des 500 livres de JA; il lui semble impossible qu'ils puissent garder longtemps un dividende de 8% annuel. [Jean-Jacques I] Trembley et [Jean-Michel (?)] Sclafer sont bien arrivés et Pictet leur rendra tous les services qu'il pourra. Il a appris avec plaisir que JA jouissait d'une meilleure santé qu'autrefois et que son fils viendrait en Angleterre avec [Jacob] Vernet. Il a eu, par le biais d'Ott, le premier volume de la traduction française que Vernet a faite des thèses de JA sur la religion naturelle [Traité, sections I-II, 1730]. Il demande à son correspondant de lui envoyer au fur et à mesure ce qui suivra. Il est hardi mais il pense qu'il est du devoir de tout bon chrétien de bien connaître les fondements de la religion.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Londres

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00810_4345-1-2_ug72538_turrettini_file.jpg

page 2


00811_4345-3_ug72539_turrettini_file.jpg