143 Lettres

Lettre 4310 de Johann Jakob Zimmermann Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Zurich 23.11.1731

Sumam voluptatem cepi

Zimmermann a reçu avec plaisir la lettre de JA par laquelle celui-ci l'informait qu'il avait reçu son discours; il le remercie de la bienveillance dont il a fait preuve à l'égard de [Johann Kaspar] Ott. Il se réjouit que celui-ci se trouve maintenant dans un lieu rempli d'hommes érudits. Oh, si les étudiants étaient nombreux à se rendre dans cette ville au lieu d'aller en Hollande! on aurait davantage de gens capables de faire la distinction entre ce qui est important et ce qui ne l'est pas. Il...

page 1

00122_4310-1-2_ug72484_turrettini_file.jpg

page 2


00123_4310-3-4_ug72485_turrettini_file.jpg

Zurich 23.11.1731


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.Z.3


Sumam voluptatem cepi


Zimmermann a reçu avec plaisir la lettre de JA par laquelle celui-ci l'informait qu'il avait reçu son discours; il le remercie de la bienveillance dont il a fait preuve à l'égard de [Johann Kaspar] Ott. Il se réjouit que celui-ci se trouve maintenant dans un lieu rempli d'hommes érudits. Oh, si les étudiants étaient nombreux à se rendre dans cette ville au lieu d'aller en Hollande! on aurait davantage de gens capables de faire la distinction entre ce qui est important et ce qui ne l'est pas. Il a été content de voir que JA avait lu sa biographie de [Johann Jakob II] Ulrich. Il n'y avait personne capable de rivaliser avec celui-ci en érudition, en piété et en bonne foi. Qu'il aimerait pouvoir raconter tout ce que celui-ci a fait pour promouvoir l'érudition et l'innocence et combien il a dû endurer de la part des méchants et des malveillants! Il transcrit ensuite un passage de la préface d'Ulrich sur la paix entre les différentes confessions protestantes [Fraternam et modestam] dans laquelle celui-ci déplore les divisions non seulement entre les frères calvinistes et luthériens mais à l'intérieur de l'Église réformée elle-même, comme celles qui sévissent en Hollande entre coccéiens et voétiens, ou celles qui divisèrent jadis la France protestante entre particularistes et universalistes. Zimmermann estime qu'il est rare qu'on s'exprime aussi librement à Zurich. Il se réjouit d'apprendre, et avec lui beaucoup d'autres dont sûrement [Jean I] Barbeyrac, que l'abrégé de JA est sous presse [Historiæ ecclesiasticæ compendium]. Il leur manque à Zurich malheureusement les éditions principales des Pères faites en France et en Angleterre. Il a apprécié récemment les Origines ecclésiastiques de Bingham [Halæ 1724-1729 (?)] bien que, comme c'est l'usage en Angleterre, il semble trop exalter l'épiscopat. Zimmermann attend avec impatience l'impression de la théologie naturelle de JA et de ses méditations sur la religion chrétienne.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Zurich

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00122_4310-1-2_ug72484_turrettini_file.jpg

page 2


00123_4310-3-4_ug72485_turrettini_file.jpg