202 Lettres

Lettre 4192 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

Neuchâtel 10.01.1731

Je vous rens mille

Ostervald remercie JA des marques d'amitié dont il le comble et des prières qu'il fait pour lui. Il lui demande de continuer à demander à Dieu de le sanctifier, de peur que, après avoir prêché aux autres, il ne soit pas lui-même rejeté. Maintenant que sa fin approche, il ne peut l'envisager sans frayeur. Ostervald est véritablement attristé de ce que JA lui dit du sort affligeant des Vaudois; leur exode va réduire des Églises anciennes et très nobles à peu de chose. En plus de cela, la division...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f154r_ug64958_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f154v_ug64959_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f155r_ug64960_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f155v_ug64961_turrettini_file.jpg

Neuchâtel 10.01.1731


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 491 (f.154-155)


Je vous rens mille


Ostervald remercie JA des marques d'amitié dont il le comble et des prières qu'il fait pour lui. Il lui demande de continuer à demander à Dieu de le sanctifier, de peur que, après avoir prêché aux autres, il ne soit pas lui-même rejeté. Maintenant que sa fin approche, il ne peut l'envisager sans frayeur. Ostervald est véritablement attristé de ce que JA lui dit du sort affligeant des Vaudois; leur exode va réduire des Églises anciennes et très nobles à peu de chose. En plus de cela, la division règne parmi les conducteurs. Il croit comprendre qu'il y a un peu trop de vivacité d'un certain côté et trop de mémoires qui circulent de toutes parts. Ostervald sera discret à ce sujet et il se limitera à en toucher un mot à son fils aîné [Jean-Rodolphe II] mais sans parler de JA. En effet on a écrit assez vivement à Bâle et il faudrait que cette ville puisse éteindre le feu. JA, comme Ostervald, n'a apparemment rien su de Wake; si celui-ci venait à mourir, Ostervald aimerait le savoir rapidement, de manière à ce que la Compagnie écrive tout de suite à son successeur. Au moment de fermer cette lettre, l'expéditeur a reçu une lettre de [Johann Baptista] Ott, dans laquelle il a recopié un passage envoyé par son fils [Hans Heinrich II].Celui-ci dit que Wake est dans un état très grave et que, quant à lui, il a eu, sans s'y attendre aucunement, le canonicat de Peterborough qui avait appartenu à feu Amyand qu'il croit, à tort, avoir été pasteur de Charenton. Il ne semble pas avoir de raisons de regretter sa patrie, compte tenu de la façon dont les choses s'organisent pour lui. Ostervald adresse ses respects à [Jean-Robert] Chouet.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f154r_ug64958_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f154v_ug64959_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f155r_ug64960_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f155v_ug64961_turrettini_file.jpg