750 Lettres

Lettre 4174 de Jean-Alphonse Turrettini à Jean-Frédéric I Ostervald

Saconnex (Genève) 31.10.1730

Dès que la Lettre

Une fois reçue la lettre de la Compagnie de Neuchâtel, le modérateur de celle de Genève convoqua le peu de pasteurs qui était en ville et dont JA faisait partie. On fut très sensible à l'honneur que la Compagnie de Neuchâtel leur faisait mais la seule chose qu'on put faire ce fut de tenir une séance extraordinaire le vendredi suivant. À cette date, JA était à la campagne très malade et ne put y participer. Mais tout se passa très bien et on décida de se joindre à Neuchâtel en faisant mention de...

Saconnex (Genève) 31.10.1730


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives d’État (Neuchâtel), Liasse VIII/4/44


Dès que la Lettre


Une fois reçue la lettre de la Compagnie de Neuchâtel, le modérateur de celle de Genève convoqua le peu de pasteurs qui était en ville et dont JA faisait partie. On fut très sensible à l'honneur que la Compagnie de Neuchâtel leur faisait mais la seule chose qu'on put faire ce fut de tenir une séance extraordinaire le vendredi suivant. À cette date, JA était à la campagne très malade et ne put y participer. Mais tout se passa très bien et on décida de se joindre à Neuchâtel en faisant mention de la Réformation dans les sermons et dans les prières, à condition naturellement que le Magistrat, à qui la lettre avait été envoyée, fût d'accord, ce qui a été le cas. Le modérateur est chargé de répondre aujourd'hui. C'est une mortification pour JA d'être malade et de ne pas pouvoir prêcher; il aurait dit tout le bien qu'il pense de cette Église sœur mais il est sûr que ses collègues le feront très bien. Un triste accident est arrivé à [Michée] Jallabert; on l'a retrouvée couverte de sang sur le pavé de la cour. Sa cuisse était cassée en plusieurs endroits et n'avait plus ni pouls ni connaissance. Elle mourut deux heures plus tard. On ignore comment s'est produit l'accident mais on pense qu'elle est tombée de l'un des ballustres ou d'une fenêtre. C'est un grand deuil pour tous et en particulier pour la famille Tronchin. JA n'a rien appris d'agréable sur l'affaire connue d'Ostervald, puisqu'on n'ose pas écrire. On a fait dire dans toutes les Cours (et il le sait en toute certitude pour celle de France) qu'on renonçait au double mariage d'A[ngleterre], ce qui montre que l'accommodement des deux Cours ne s'est pas fait. On prétend qu'il y a, à la tête des juges, un ennemi juré du P[rince] [Karl Friedrich]. Il n'a rien entendu dire pour ce qui concerne la religion. Pour ce qui est de l'irreligion et du libertinage, dont lui parle Ostervald, ils comptent parmi les malheurs les plus fâcheux; ils se répandent aussi à Genève mais il faut néanmoins avouer qu'il y a beaucoup d'ordre et d'honneur dans l'État. Les affaires publiques ne sont peut-être jamais si bien allées. Le Magistrat a beaucoup d'égards pour les ecclésiastiques et, parmi ceux-ci, l'union règne assez.

Adresse

Neuchâtel


Lieux

Émission

Saconnex (Genève)

Réception

Neuchâtel

Conservation

Neuchâtel


Cités dans la lettre