47 Lettres

Lettre 4116 de Hans Heinrich II Ott à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 14.12.1729 [03/14.12.1729]

I should have sent

Ott, qui aurait écrit plus tôt si un gros rhume ne l'en avait pas empêché, a eu un joli voyage depuis Lyon; au lieu de passer par la Bourgogne, ils ont pris par le Bourbonnais et l'Orléanais et, le sixième jour, sont arrivés à Paris. Il devrait en repartir samedi prochain. Par [Jacob] Vernet, il a su le rétablissement de JA. Le fils de celui-ci a promis à Ott de s'atteler à l'anglais en hiver pour pouvoir par la suite se rendre en Angleterre. L'expéditeur a transmis la lettre de Vernet à de Tour...

page 1

00605_4116-1-2_ug72197_turrettini_file.jpg

page 2


00606_4116-3-4_ug72198_turrettini_file.jpg

Paris 14.12.1729 [03/14.12.1729]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (Ang et F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.O.5


I should have sent


Ott, qui aurait écrit plus tôt si un gros rhume ne l'en avait pas empêché, a eu un joli voyage depuis Lyon; au lieu de passer par la Bourgogne, ils ont pris par le Bourbonnais et l'Orléanais et, le sixième jour, sont arrivés à Paris. Il devrait en repartir samedi prochain. Par [Jacob] Vernet, il a su le rétablissement de JA. Le fils de celui-ci a promis à Ott de s'atteler à l'anglais en hiver pour pouvoir par la suite se rendre en Angleterre. L'expéditeur a transmis la lettre de Vernet à de Tournemine quia été très content d'avoir de ses nouvelles et espère avoir un compte-rendu de son voyage en Italie. La Constitution [Clément XI, Unigenitus] a obtenu de l'effet partout; ainsi, il y a trois semaines, cinquante lettres de cachet empêchèrent beaucoup de docteurs de comparaître en Sorbonne; quelque temps après, six constitutionnaires ont comparu contre quinze appellants. Une autre assemblée doit se tenir cette semaine. Il y a à présent une nouvelle controverse qui a surgi à partir d'un office de Grégoire VII. Le recteur des paroisses de la ville a fait appel contre cela auprès de l'archevêque [Vintimille Du Luc], une copie a été imprimée [Requête] et aussitôt interdite. Cet office est composé de leçons et d'une oraison ou collecte en l'honneur du pape Grégoire VII. Il a été approuvé par la Congrégation des rites du 25 septembre 1728; elle en ordonne la récitation à tous ceux qui, séculiers et réguliers, sont astreints au bréviaire. Dans la IIe leçon du IIe nocturne, on loue le pape d'avoir excommunié l'empereur Henri IV, de l'avoir privé de son royaume et d'avoir délivré ses sujets du devoir d'obéissance. Dans le texte imprimé contre cet office, et dont Ott transcrit des passages, on condamne les louanges du pape et on souligne qu'au contraire, ces actions doivent être condamnées. On dit aussi qu'il est dangereux de soumettre l'autorité des rois à la puissance des papes et que rien ni personne ne peut délier les sujets de leur devoir d'obéissance.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Paris

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00605_4116-1-2_ug72197_turrettini_file.jpg

page 2


00606_4116-3-4_ug72198_turrettini_file.jpg