47 Lettres

Lettre 4078 de Hans Heinrich II Ott à Jean-Alphonse Turrettini

Zurich 20.08.1729 [09/20.08.1729]

Both my Father's

Le long silence d'Ott a été dû à son indisposition et à celle de son père [Johann Baptista]. Quand il est arrivé à Zurich, ce dernier était en proie à une fièvre violente et les médecins ne laissaient pas beaucoup d'espoir mais il a plu à Dieu de l'épargner et, petit à petit, il a recouvré sa santé et ses fonctions habituelles. Quant à lui, il a dû se rendre à Pfeffers plus tôt que prévu mais heureusement les eaux lui ont été profitables. Vers la fin de son séjour, il a commencé à ressentir une...

page 1

00592_4078-1-2_ug72136_turrettini_file.jpg

page 2


00593_4078-3-4_ug72137_turrettini_file.jpg

Zurich 20.08.1729 [09/20.08.1729]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (Ang)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.O.5


Both my Father's


Le long silence d'Ott a été dû à son indisposition et à celle de son père [Johann Baptista]. Quand il est arrivé à Zurich, ce dernier était en proie à une fièvre violente et les médecins ne laissaient pas beaucoup d'espoir mais il a plu à Dieu de l'épargner et, petit à petit, il a recouvré sa santé et ses fonctions habituelles. Quant à lui, il a dû se rendre à Pfeffers plus tôt que prévu mais heureusement les eaux lui ont été profitables. Vers la fin de son séjour, il a commencé à ressentir une douleur dans les reins et il a expulsé deux pierres et beaucoup de gravelle; il a pris peur mais les médecins lui ont conseillé de prolonger sa cure d'une dizaine de jours et de boire le double d'eau. Il espère que cela lui sera bénéfique. Il vient de rentrer de Saint-Gall et Frauenfeld. Il n'avait jamais visité la première de ces deux villes; dans la Bibliothèque publique de la cité il y a une grande collection de lettres des réformateurs à Watt et à Blarer mais il n'en a trouvé aucune de Calvin ou de Bèze. Il est vrai qu'il y a beaucoup de documents de ce type dans différents endroits. Il espère pouvoir parler de cela à JA quand il s'arrêtera à Genève sur la voie du retour. Il a été reçu avec beaucoup d'humanité et de gentillesse par le prince de Saint-Gall [Rudolphi] auquel il devait transmettre des lettres. Ott se réjouit de la bonne santé de JA. Il lui souhaite de tirer le plus grand plaisir de la compagnie de [Jacob] Vernet qui peut le renseigner sur le monde savant tant français qu'italien. [Paul] Eyraud était en Angleterre avant qu'Ott ne s'en aille; quand il arrivera à Zurich, il sera très bien reçu et Ott est content de pouvoir y contribuer. On a maintenant un cas similaire avec un pauvre village du Canton de Zurich qui a entièrement brûlé. L'expéditeur envoie à JA deux lettres de l'archevêque [Wake] en lui demandant de les lui retourner car il n'a pas encore répondu à la dernière. Dans ces lettres, il mentionne la mort de [Samuel] Clarke, dont Ott n'avait pas entendu parler; c'est une perte pour le monde savant. Les affaires de Lucerne ne sont pas encore résolues mais on sait que d'autres Cantons catholiques sont fatigués des méthodes violentes du nonce [Passionei].

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Zurich

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00592_4078-1-2_ug72136_turrettini_file.jpg

page 2


00593_4078-3-4_ug72137_turrettini_file.jpg