31 Lettres

Lettre 4045 de Jacques Serces à Jean-Alphonse Turrettini

Londres 17.03.1729 [06.03.1729 (v.s.)]

J'ai reçu avec un

Serces remercie JA de ses lettres; il est le seul de ses amis genevois qui semble se souvenir de lui, malgré ses occupations et sa mauvaise santé. Avec de La Roche, il a décidé d'envoyer à JA cinq brochures de Woolston contre les miracles de Jésus-Christ. Il s'agit de pièces parmi les plus envenimées de toute la littérature anti-chrétienne. Smalbroke, évêque d'Oxford, prépare une réponse. Il remercie JA de l'avoir renseigné sur sa polémique avec Buddeus qui l'a confirmé dans les idées qu'il avai...

page 1

01404_4045-1-2_ug72088_turrettini_file.jpg

page 2


01405_4045-3-4_ug72089_turrettini_file.jpg

Londres 17.03.1729 [06.03.1729 (v.s.)]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.S.14


J'ai reçu avec un


Serces remercie JA de ses lettres; il est le seul de ses amis genevois qui semble se souvenir de lui, malgré ses occupations et sa mauvaise santé. Avec de La Roche, il a décidé d'envoyer à JA cinq brochures de Woolston contre les miracles de Jésus-Christ. Il s'agit de pièces parmi les plus envenimées de toute la littérature anti-chrétienne. Smalbroke, évêque d'Oxford, prépare une réponse. Il remercie JA de l'avoir renseigné sur sa polémique avec Buddeus qui l'a confirmé dans les idées qu'il avait déjà; il trouve que cet habile homme est peu conséquent avec lui-même puisqu'il dénie certains pouvoirs au diable mais croit aux spectres. On est actuellement dans une grande disette de livres; ils ne parviennent que quand ils sont déjà vieux. Serces s'attendait à recevoir des remarques critiques de la part de JA sur son ouvrage [Traité sur les miracles] ; il serait en tout cas heureux de les recevoir. Cela pourrait être très utile pour une éventuelle deuxième édition. Il a été surpris d'apprendre de Berlin qu'on travaillait à Leipzic à une traduction allemande de son ouvrage; on a eu la même pensée à Cambridge pour la version anglaise. Cela lui fait plaisir, même s'il pense qu'on lui fait trop d'honneur. Toujours de Berlin, il a appris qu'on avait imprimé une lettre qu'il avait écrite il y a une quinzaine de mois au général de Forcade sur ce qu'il s'était remis d'une maladie qu'on croyait mortelle; la lettre a couru la ville en feuille volante avant d'être imprimée: voilà ce qu'on doit attendre du zèle des amis puisque c'est le destinataire lui-même qui l'a fait imprimer. Serces a eu un échange sur son livre avec [Samuel] Clarke auquel il s'était adressé à l'incitation de l'évêque de Salisbury, Hoadly. Très vite la discussion a tourné vers la métaphysique, ce qui a conduit insensiblement vers une querelle de mots assez inutile. Ils se sont quittés satisfaits pourtant de l'entretien. Par la suite il a appris que Clarke avait dit qu'il n'avait pas été compris et Serces de même, ce qui ne correspond pas à la vérité. Il est vrai que dans son ouvrage plusieurs fautes d'impression particulièrement fâcheuses ont été commises, comme le remplacement de [Jean] Le Clerc par Clarke à la page 214 ou la phrase "Si Dieu ne peut permettre" remplacée par "Si Dieu peut permettre", à la page 49. Serces répond à la question de JA concernant l'état de l'Université de Cambridge, particulièrement pour ce qui concerne la prédestination calvinienne. Il en parle avec plaisir parce qu'il y a séjourné quatre mois et en a connu les membres principaux. Pour ce qui est de la prédestination, il ne sait pas avec qui [Louis II (?)] Tronchin a pu parler pour en tirer l'impression qu'on est dans cette Université dans les sentiments de Calvin; Serces n'a jamais rencontré ne serait-ce qu'un seul homme de ces idées-là et certains même ont fait une espèce de crime à Genève de les avoir une fois adoptées. Avant de quitter Cambridge, il a entendu soutenir deux thèses de doctorat en théologie, la première sur la prescience de Dieu contre Socin, la seconde sur la prédestination conditionnelle contre Calvin. La prédestination absolue a ainsi été rejetée publiquement. Pour ce qui concerne l'état général de l'Université, il faut dire tout d'abord qu'elle n'est pas totalement soumise au gouvernement comme on le croit ordinairement. On dit en effet que Cambridge est whig alors qu'Oxford serait tory mais sur seize collèges, au moins six ou sept sont dans ces derniers sentiments et il a entendu critiquer très durement le roi [George II] et ses ministres. Sur le plan religieux ou littéraire, il fait les remarques suivantes: 1) il y a très peu de leçons publiques 2) il existe des cours particuliers dans chaque collège pour toutes les sciences mais aucun pour la théologie. La seule façon d'étudier cette matière est de lire des cours publics imprimés ou des traités sur des sujets particuliers. À ce propos chacun est assez libre de lire ce qu'il veut. Les cours qu'on lit le"plus fréquemment sont celui du père de JA et celui de van Limborch 3) on ne fait aucun exercice pour former les jeunes gens à la prédication d'où le nombre restreint de bons prédicateurs 4) les disputes publiques sont moins étendues que celles de Genève parce que le modérateur (un maître ès art pour la philosophie, un professeur pour la théologie) peut arrêter les uns ou les autres quand bon lui semble. Il y a dans l'Université de très habiles hommes qui, grâce à leur vie retirée, poussent l'étude de l'antiquité classique, de la métaphysique et des mathématiques bien plus loin qu'on ne le fait à Genève; pourtant Genève l'emporte pour ce qui est de la théologie et de la prédication. Il n'a pas entendu de bons sermons pendant son séjour à Cambridge. À cela il faut ajouter que la majorité estime énormément le gouvernement épiscopal, le considérant comme d'une nécessité absolue. Ils n'osent pas damner les communions où il n'est pas en vigueur mais ils n'osent pas non plus les sauver; ils se limitent à dire qu'elles ne sont pas selon les termes de l'alliance. Ils ont aussi un respect excessif pour les Pères de l'Église, s'approchant trop à cet égard du catholicisme. On peut en voir un échantillon dans la préface de Dodwell aux dissertations sur Irénée. Leur théologie semble à Serces un peu trop scolastique et ils lisent l'Écriture d'une manière trop proche des systèmes communément reçus. Par contre, ils cultivent beaucoup et avec raison le droit naturel qu'il aimerait voir plus pratiqué à Genève. Dans tous les collèges, il y a des leçons particulières sur le De jure de Grotius.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Londres

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

Ouvrages

A Discourse on the Miracles of our saviour, in view of the present controversy between Infidels and Apostates A Vindication of the Miracles of our Blessed Saviour De jure belli ac pacis libri tres Disputatio apologetica pro veritate religionis christianæ, adversus incredulorum difficultates. Pars tertia, quam [...] præside Joh. Alph. Turrettino [...] publice defendet Philippus Archimbaud Genevensis Disputatio theologica de veritate religionis christianæ. Pars prima de præstantia doctrinæ quam [...] sub præsidio Joh. Alphonsi Turrettini publice tuebitur Jacobus Claparede Genevensis Disputatio theologica de veritate religionis christianæ. Pars quinta quæ est de evangelii propagatione, quam [...] præside Joh. Alph. Turrettino [...] publice defendet Jacobus Vernet Genevensis Disputatio theologica de veritate religionis christianæ. Pars secunda de charactere magistri et primorum præconum, quam [...] præside Joh. Alph. Turrettino [...] publice defendet Antonius Achard Genevensis Dissertatio epistolica ad virum maxime reverendum ac doctissimum Augustum Gotthelff Graffium. Qua suam De Pythonissa Endorea sententiam a [...] Ioan. Alphonsi Turrettini objectionibus modeste vindiciat Défense de la dissertation de Mons. Turrettin Institutio theologiæ elencticæ Sermon sur le jubilé de la Réformation établie il y a deux cens ans dans [...] Berne Sermon sur les inconvéniens du jeu Theologia christiana, ad praxin pietatis ac promotionem pacis christianæ unice directa, Traité sur les miracles « Præfatio, in qua conseruntur invicem Veterum Ecclesiarum Apostolorumque Prophetiæ & Miracula  » dans Dissertationes in Irenæum ➤ Lister (15)

page 1

01404_4045-1-2_ug72088_turrettini_file.jpg

page 2


01405_4045-3-4_ug72089_turrettini_file.jpg