17 Lettres

Lettre 4035 de Jean IV Sarasin Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Paris 01.01.1729

Si j'Ă©tois à GenĂȘve

En ce dĂ©but d'annĂ©e, Sarasin adresse Ă  JA ses vƓux les plus ardents pour l'affermissement de sa santĂ©; il est actuellement le seul soutien de l'AcadĂ©mie. Il se rĂ©jouit de bĂ©nĂ©ficier de ses lumiĂšres quand il sera de retour Ă  GenĂšve aprĂšs PĂąques. Un homme qu'il a connu en Angleterre et qui avait rencontrĂ© JA lors de son sĂ©jour Ă  GenĂšve lui a donnĂ© les papiers ci-inclus qui concernent la famille de JA et qu'il a eus en Italie. Il les avait gardĂ©s par mĂ©garde parmi les siens depuis ce temps-lĂ . Sara...

page 1

01290_4035-1-2_ug72071_turrettini_file.jpg

page 2


01291_4035-3-4_ug72072_turrettini_file.jpg

Lettre 4035 de Jean IV Sarasin Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Paris 01.01.1729


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.S.6


Si j'Ă©tois à GenĂȘve


En ce dĂ©but d'annĂ©e, Sarasin adresse Ă  JA ses vƓux les plus ardents pour l'affermissement de sa santĂ©; il est actuellement le seul soutien de l'AcadĂ©mie. Il se rĂ©jouit de bĂ©nĂ©ficier de ses lumiĂšres quand il sera de retour Ă  GenĂšve aprĂšs PĂąques. Un homme qu'il a connu en Angleterre et qui avait rencontrĂ© JA lors de son sĂ©jour Ă  GenĂšve lui a donnĂ© les papiers ci-inclus qui concernent la famille de JA et qu'il a eus en Italie. Il les avait gardĂ©s par mĂ©garde parmi les siens depuis ce temps-lĂ . Sarasin ne sait pas ce qu'ils contiennent ni si ça vaut la peine de les envoyer mais peut-ĂȘtre ils feront plaisir Ă  son correspondant. Il a retirĂ© des mains de Mallet la souscription que [Jacob] Vernet lui avait remise pour l'ouvrage de Catrou et RouillĂ© [Histoire romaine, 1729]. À La Haye, Sarasin a rencontrĂ© [Jacques] Saurin Ă  qui il a donnĂ© la lettre de prĂ©sentation de JA. Il l'a vu souvent et lui a trouvĂ© des sentiments de modĂ©ration et de tolĂ©rance qui l'ont surpris et ont contribuĂ© Ă  l'attacher Ă  lui. Saurin fait preuve d'affection pour GenĂšve, envie la libertĂ© dont jouit l'Église et en recommande le sĂ©jour. Il a aussi vu Chion qui a beaucoup contribuĂ© Ă  l'Ă©tablissement de [Charles] Chais. Il lui a paru bien intentionnĂ© pour ceux qui ont Ă©tudiĂ© Ă  GenĂšve et chercheraient Ă  s'Ă©tablir en Hollande. C'est un pays oĂč l'enseignement de la thĂ©ologie dans les acadĂ©mies est dĂ©plorable et on trouve trĂšs rarement de bons sujets. Ici [Gabriel] Dumont est l'objet d'une estime gĂ©nĂ©rale et il se donne beaucoup de peine; c'est dommage qu'il n'en remporte que la gloire. Sarasin plaint la personne qui lui succĂ©dera puisqu'il sera difficile de trouver quelqun qui s'acquitte aussi bien que lui de son devoir. On ne sait pas encore sur qui l'ambassadeur [Meer] jettera les yeux. On lui Ă©crit de Londres que Samuel Clarke prĂ©pare une Ă©dition avec notes d'HomĂšre [Ilias, 1729] ; Woolston n'arrĂȘte pas d'Ă©crire contre les miracles de JĂ©sus-Christ et on parle de la rĂ©ponse que l'Ă©vĂȘque de Londres [Gibson] aurait faite Ă  son ouvrage [A Discourse] dans une lettre pastorale adressĂ©e Ă  son diocĂšse [1728]. Il l'enverra Ă  JA dĂšs qu'il la recevra. Il croit que le pĂšre Le Courayer ne tardera pas Ă  mettre au jour une histoire dĂ©taillĂ©e [Relation historique] de l'origine et des progrĂšs de la dispute qu'il a soutenue. Sarasin n'a pas encore pris connaissance des nouvelles en France puisqu'il vient d'arriver dans le pays mais il rendra trĂšs volontiers service Ă  JA si l'occasion s'en prĂ©sente.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Paris

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

01290_4035-1-2_ug72071_turrettini_file.jpg

page 2


01291_4035-3-4_ug72072_turrettini_file.jpg