750 Lettres

Lettre 4012 de Jean-Alphonse Turrettini à Schaffhouse (Église de)

GenĂšve 29.08.1728 [04.kal.sept.1728]

Humaniss.as illas Literas

JA a reçu avec plaisir et respect la lettre que les destinataires lui ont adressée et il y aurait répondu plus tÎt si son état de santé le lui avait permis. Il connaßt la piété envers Dieu et la charité envers les frÚres qui gémissent sous la Croix qui les animent; et il sait qu'ils sont disposés à leur venir en aide. En France, la moisson est abondante mais peu nombreux sont les ouvriers et il faut prier Dieu pour que cela change. Le nombre de ceux qui servent Dieu purement est incroyable, au L...

GenĂšve 29.08.1728 [04.kal.sept.1728]


Minute autographe, signée. Inédite. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gb.21.XVIII


Humaniss.as illas Literas


JA a reçu avec plaisir et respect la lettre que les destinataires lui ont adressĂ©e et il y aurait rĂ©pondu plus tĂŽt si son Ă©tat de santĂ© le lui avait permis. Il connaĂźt la piĂ©tĂ© envers Dieu et la charitĂ© envers les frĂšres qui gĂ©missent sous la Croix qui les animent; et il sait qu'ils sont disposĂ©s Ă  leur venir en aide. En France, la moisson est abondante mais peu nombreux sont les ouvriers et il faut prier Dieu pour que cela change. Le nombre de ceux qui servent Dieu purement est incroyable, au Languedoc et au DauphinĂ© en particulier oĂč ils se rĂ©unissent frĂ©quemment ici et lĂ , dans des endroits dĂ©serts, pour lire la Bible, prĂȘcher, prier, cĂ©lĂ©brer le baptĂȘme et l'eucharistie. Il n'y a pas beaucoup de savants parmi eux mais nombreux sont ceux qui se signalent pour leur zĂšle et leur piĂ©tĂ©. Ils gardent la mĂȘme discipline qui Ă©tait suivie des Églises rĂ©formĂ©es françaises et tiennent des synodes gĂ©nĂ©raux, tant au Languedoc qu'au DauphinĂ©. Toutes ces Églises sont frĂ©quemment en contact les unes avec les autres et en communion entre elles. Il reste maintenant Ă  dire quelques mots sur leurs besoins et sur l'aide qu'ils demandent. AffamĂ©s non pas dans leur corps mais dans leur Ăąme qui veut se nourrir de la Parole de Dieu, ils implorent l'aide des Églises sƓurs. Il y a dĂ©jĂ  eu en France des gens qui les ont aidĂ©s en leur envoyant des livres, en particulier des bibles, des psaumes, des catĂ©chismes ou des sermons ou en portant secours d'une autre maniĂšre Ă  ceux qui gĂ©missent dans les prisons et dans les galĂšres. Mais les besoins augmentent et on se tourne vers les Églises rĂ©formĂ©es helvĂ©tiques. Il est vrai qu'on a dĂ©jĂ  rĂ©coltĂ© une bonne moisson Ă  Zurich, Ă  Berne et Ă  BĂąle; et il en va de mĂȘme pour Schaffhouse, comme la lettre que JA a reçue l'atteste. JA pourra se charger de transmettre le fruit de la collecte en France si on la lui fait parvenir; s'il ne pouvait pas le faire lui-mĂȘme Ă  cause de son Ă©tat de santĂ©, il y aura des collĂšgues qui pourront s'en charger.

Adresse

[Schaffhouse]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Schaffhouse

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre