16 Lettres

Lettre 3994 de Vincent Perret à Jean-Alphonse Turrettini

Vevey 08.07.1728

Je n'ay reçû vostre

Perret répond sur le champ à une lettre de JA qui, par la faute du maître de la poste, vient de lui être rendue seulement maintenant. Doret le fils [I] doit être probablement à Genève à présent chez son parent Abraham Matthey qui est maître maçon. Le jeune homme a autant et peut-être plus de capacités que son père [Doret II] ; il a des ouvrages de toutes parts et en particulier pour des autels en Valais. S'il a déjà quitté Genève quand cette lettre arrivera, Perret fera de son mieux pour le retr...

+ 2 pages

page 1

00695_3994-1_ug71998_turrettini_file.jpg

page 2


00696_3994-2-3_ug71999_turrettini_file.jpg

page 3

00697_3994-4-5_ug72000_turrettini_file.jpg

page 4


00698_3994-6_ug72001_turrettini_file.jpg

Vevey 08.07.1728


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.P.12


Je n'ay reçû vostre


Perret répond sur le champ à une lettre de JA qui, par la faute du maître de la poste, vient de lui être rendue seulement maintenant. Doret le fils [I] doit être probablement à Genève à présent chez son parent Abraham Matthey qui est maître maçon. Le jeune homme a autant et peut-être plus de capacités que son père [Doret II] ; il a des ouvrages de toutes parts et en particulier pour des autels en Valais. S'il a déjà quitté Genève quand cette lettre arrivera, Perret fera de son mieux pour le retrouver. Il a reçu les nouvelles thèses de JA [Disputatio, pars sexta, 1728] et a chargé [Jean-David] Pavilliard d'en remercier son correspondant. Les œuvres de JA sont ce qu'il y a de plus précieux dans sa petite bibliothèque. Il se flatte qu'on donnera en français les thèses qui prouvent la vérité de la religion chrétienne; il ne connaît pas d'ouvrage plus propre à l'édification de toute la société. Il s'impatiente de voir le livre de JA sur l'interprétation de l'Écriture même dans son état actuel [De methodo]. Les faux principes sur l'interprétation biblique, qui circulent dans beaucoup de pays, sont à la base de tant de systèmes ridicules qui déshonorent la religion. JA s'attaque à la source du mal et Perret ose lui demander de ne point épargner les principes mystiques et coccéiens qui font un si grand tort dans la patrie de l'expéditeur et pourraient y prendre le dessus dans les ternes circonstances actuelles. Il ne sait pas par quel hasard la vie de Zwingli est arrivée entre les mains de JA; c'est un amusement auquel il s'est adonné cet hiver et qu'il n'a jamais pensé communiquer et encore moins publier. La seule copie qui existe est celle que JA a vue et qu'il a dictée à l'une de ses filles pour la faire s'exercer en orthographe. Quoi qu'il en soit, il remercie JA de lui avoir signalé les fautes que le manuscrit contient. Peut-être une fois reverra-t-il ce texte dans le désir de faire sentir la différence entre la théologie moderne et celle, sage et judicieuse, du réformateur de la Suisse. Il le fera parvenir à quelques personnes dans la capitale, à qui il ne sera pas inutile. Il présente ses condoléances à JA et à sa femme à l'occasion de la mort de son beau-père [Marc Du Pan].

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Vevey

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

00695_3994-1_ug71998_turrettini_file.jpg

page 2


00696_3994-2-3_ug71999_turrettini_file.jpg

page 3

00697_3994-4-5_ug72000_turrettini_file.jpg

page 4


00698_3994-6_ug72001_turrettini_file.jpg