43 Lettres

Lettre 3929 de Jean I Barbeyrac à Jean-Alphonse Turrettini

Groningue 29.02.1728

Je reçus bien en son tems

Barbeyrac a tard√© √† r√©pondre √† cause de divers ennuis de sant√© qui l'ont incommod√© pendant trois mois. Malheureusement l'affaire relative √† [Jacques¬†II] Eynard a √©chou√©, la Cour de Frise ayant choisi quelqu'un d'autre. Barbeyrac remercie JA de toutes les gentillesses qu'il a manifest√©es √† l'√©gard du jeune [Evert Joost] Lewe [van Aduard van Hoogkerk] et auxquelles le p√®re [Evert Joost Lewe van Aduard] aussi a √©t√© fort sensible; il est actuellement √† la Cour de Lorraine, o√Ļ son jeune fr√®re [Berend...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f257r_ug60767_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f257v_ug60768_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f258r_ug60769_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f258v_ug60770_turrettini_file.jpg

Lettre 3929 de Jean I Barbeyrac à Jean-Alphonse Turrettini

Groningue 29.02.1728


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.257-258)


Je reçus bien en son tems


Barbeyrac a tard√© √† r√©pondre √† cause de divers ennuis de sant√© qui l'ont incommod√© pendant trois mois. Malheureusement l'affaire relative √† [Jacques¬†II] Eynard a √©chou√©, la Cour de Frise ayant choisi quelqu'un d'autre. Barbeyrac remercie JA de toutes les gentillesses qu'il a manifest√©es √† l'√©gard du jeune [Evert Joost] Lewe [van Aduard van Hoogkerk] et auxquelles le p√®re [Evert Joost Lewe van Aduard] aussi a √©t√© fort sensible; il est actuellement √† la Cour de Lorraine, o√Ļ son jeune fr√®re [Berend] est all√© le rejoindre. Les choses ont beaucoup chang√© l√†-bas et l'Acad√©mie y est fort n√©glig√©e, de sorte que les √©trangers diminuent de jour en jour. Barbeyrac f√©licite l'Acad√©mie [de Gen√®ve] d'avoir choisi Bessonnet de m√™me qu'Abauzit pour la fonction de biblioth√©caire; celui-ci pourrait sans doute √™tre utile aussi pour d'autres choses. Il a h√Ęte de voir la r√©ponse de JA √† [Crinsoz] de Bionnens [D√©fense] et son Sermon sur le jeu; il attend toujours l'abr√©g√© d'histoire eccl√©siastique, que les journaux font esp√©rer ainsi que quelques dissertations acad√©miques dont [Georges] Polier [de Bottens] lui a parl√©. L'Acad√©mie de Groningue a d√©sormais onze professeurs, dont deux nouveaux ont √©t√© install√©s l'ann√©e pass√©e et deux autres viennent d'√™tre appel√©s √† la place de [Jean-Pierre] de Crousaz: il s'agit d'Engelhard et d'Offerhaus. Le nouveau professeur de th√©ologie, Voget, est cocc√©ien; il est originaire de Br√™me et √©tait ministre √† Middelbourg. Sa conversation semble mod√©r√©e et il para√ģt que dans sa fonction de ministre acad√©mique il pr√™che de fa√ßon raisonnable, quand il n'est pas question d'all√©gories. Dans sa le√ßon inaugurale, il a donn√© des explications nouvelles de plusieurs passages, mais dont la plupart ont paru √† Barbeyrac peu solides. Ce qu'il y a de plaisant, c'est qu'en commentant 1 P 3,19-20 il a all√©gu√© comme venant de lui l'interpr√©tation fournie par [Jean] Le Clerc dans ses additions √† Hammond [Novum Testamentum, 1698] et dans ses notes aux questions sacr√©e de David Le Clerc: il ne pouvait pas les ignorer, puisqu'il a cit√© Hammond, qu'il ne peut conna√ģtre que dans la version latine de Le Clerc, ne sachant pas personnellement l'anglais. Barbeyrac ne sait pas s'il avait peur de citer un h√©r√©tique. Aduard lui a dit que le nouveau philosophe √©tait un esprit libre, qui ne plaira peut-√™tre pas aux th√©ologiens mais qui ne semble pas trop s'en faire, comme Barbeyrac lui-m√™me. La Biblioth√®que ancienne et moderne de Le Clerc est heureusement finie; le dernier volume est tout ce qu'il y a de plus n√©glig√©, tout y sent l'esprit us√© par l'√Ęge. Les grands travaux ont √©puis√© les forces de son g√©nie, tout en lui laissant assez de sant√©; il est √† esp√©rer que ses derniers commentaires bibliques, [Veteris Testamenti Libri hagiographi; Veteris Testamenti Prophet√¶] compos√©s depuis longtemps, ne s'en ressentent pas. Barbeyrac n'a pas encore vu le volume des sermons posthumes de Tillotson [Sermons sur la repentance], publi√©s par de Beausobre le fils [Charles Louis] mais dont la pr√©face est, dit-on, de la main du p√®re [Isaac] ; le VIe volume des autres Sermons de Tillotson [Amsterdam, 1729] est pr√™t. On a re√ßu √† Amsterdam la nouvelle √©dition de Cyprien de feu Baluze [Parisiis, 1726] ; il para√ģt une nouvelle √©dition de Lucain [Lugduni Batavorum, 1728] publi√©e par Oudendorp; elle sera suivie d'une autre de Corte, imprim√©e √† Leipzig. La traduction de Chillingworth [La religion protestante] est sous presse; on imprime les lettres de Simon par le soin de Des Maizeaux. On n'a pas encore vu les deux premiers volumes du Polybe de Folard, qu'on publie dans un plus petit format; on va imprimer une nouvelle √©dition de l'Essai [concernant l'entendement humain] de Locke, que [Pierre¬†I] Coste avait pr√™te depuis longtemps. On a publi√© √† Leyde un liv"re curieux intitul√© Triboniani errori de patricidio dont l'auteur est un espagnol du nom de Ramos; le livre date de 1659 mais il √©tait parfaitement inconnu, du moins en Hollande et en Allemagne. Il se peut qu'on le connaisse √† Gen√®ve. L'auteur avait d√©j√† publi√© des Analecta qu'on conna√ģt peut-√™tre √† Gen√®ve o√Ļ on a davantage de rapports avec l'Italie. Barbeyrac a lu quelque part qu'on avait imprim√© ou qu'on allait imprimer √† Gen√®ve un IVe tome du Breviarium d'un troisi√®me Pagi [Antoine¬†II]. Le Trait√© de la morale des P√®res de Barbeyrac est presqu'enti√®rement imprim√©; il y a ajout√© une r√©plique √† Buddeus qui dans son Isagoge avait mis en rapport le livre de Ceillier avec ce que dit Barbeyrac dans la pr√©face de son Pufendorf [Le droit de la nature, 1712]. Buddeus √©tait plus raisonnable quand il √©tait professeur de philosophie √† Halle. Dans son ouvrage, il parle bien des disputes sur le syncr√©tisme de Calixtus, mais il ne dit rien des derni√®res tentatives de r√©unification entre les deux confessions. Cela n'est pas √©tonnant, puisqu'il a su √† travers son coll√®gue Voget que, interpell√© par un prince allemand sur cette affaire, il a r√©pondu qu'il fallait rester s√©par√©s. La femme de Barbeyrac [H√©l√®ne] est toujours d'une sant√© fort d√©licate, bien qu'elle ait r√©sist√© aux fi√®vres √©pid√©miques.

Adresse

Genève


Lieux

√Čmission

Groningue

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

Ouvrages

Academica Analecta ex l. 9 D. ad legem Rhodiam de jactu Apologie de la morale des P√®res de l'Eglise contre les accusations de Jean Barbeyrac, par le R. P. D. Remy Ceillier Breviarium historico-chronologico-criticum, illustriora pontificum romanorum gesta, conciliorum generalium acta D√©fense de la dissertation de Mons. Turrettin Essai philosophique concernant l'entendement humain Histoire Histoire Histori√¶ ecclesiastic√¶ compendium a Christo nato usque ad annum MDCC Isagoge historico-theologica ad theologiam universam singulasque ejus partes La Religion protestante, une voie s√Ľre au salut Le Droit de la nature et des gens, ou syst√®me g√©n√©ral des principes les plus importants de la morale, de la jurisprudence et de la politique [...] traduit du latin par J. Barbeyrac Le Droit de la nature et des gens, ou syst√®me g√©n√©ral des principes les plus importants de la morale, de la jurisprudence et de la politique [...] traduit du latin par J. Barbeyrac Lettres choisies de M. Simon Opera ad Mss codices recognita & illustrata Pharsalia, sive Belli civilis libri decem [...] observationibus, curante Francisco Oudendorpio Pharsalia, sive de Bello civili libri X [...] Gottlieb Cortius recensuit Qu√¶stiones sacr√¶. Accesserunt similis argumenti Diatrib√¶ Stephani Clerici Edidit et annotationes adjicit Joannes Clericus Stephani filius Sermons sur diverses mati√®res importantes Sermons sur la repentance Sermon sur les inconv√©niens du jeu Trait√© de la morale des P√®res de l'Eglise Tribonianum sive errores Triboniani de pŇďna parricidii in S. Alia Tribonianum sive errores Triboniani de pŇďna parricidii in S. Alia Veteris Testamenti Prophet√¶, Veteris Testamenti libri hagiographi BIBLE (Nouveau testament) Novum Testamentum Domini Nostri Jesu Christi, cum paraphrasi et adnotationibus Henrici Hammondi, ex anglica lingua in latinam transtulit [...] Joannes Clericus Biblioth√®que ancienne et moderne ‚ě§ Lister (27)

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f257r_ug60767_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f257v_ug60768_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f258r_ug60769_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f258v_ug60770_turrettini_file.jpg