285 Lettres

Lettre 3866 de Jean-Alphonse Turrettini Ă  Daniel Ernst Jablonski

[Genève] 08.11.1727

Quo tempore

Quand JA a reçu la lettre de Jablonski, il venait de subir une perte cruelle puisque son collègue et parent bien aimé Samuel Turrettini s'était éteint à l'âge de 39 ans. Il avait beaucoup d'affection pour cet homme savant et modeste, dont la mansuétude détonnait parmi les érudits et notamment les théologiens. Les circonstances de sa mort ont été particulièrement lugubres. JA avait quitté la ville au moment où une fièvre très violente s'était emparée de lui; avant que JA ait pu le rejoindre la ma...

page 1

2200_3866-1_ug71774_turrettini_file.jpg

page 2


2201_3866-2_ug71775_turrettini_file.jpg

[Genève] 08.11.1727


Minute autographe. Inédite. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.J.1


Quo tempore


Quand JA a reçu la lettre de Jablonski, il venait de subir une perte cruelle puisque son collègue et parent bien aimé Samuel Turrettini s'était éteint à l'âge de 39 ans. Il avait beaucoup d'affection pour cet homme savant et modeste, dont la mansuétude détonnait parmi les érudits et notamment les théologiens. Les circonstances de sa mort ont été particulièrement lugubres. JA avait quitté la ville au moment où une fièvre très violente s'était emparée de lui; avant que JA ait pu le rejoindre la maladie avait attaqué le cerveau. Il ne délirait pas du tout, il répondait même si on l'interrogeait mais très brièvement. Sa femme était également à l'article de la mort et mourut dix jours avant lui. Ils laissent trois enfants, de 10, 6 et 4 ans [Antoine, Charles, François-Jean II]. Quelle perte que celle d'un homme dans lequel l'Église avait mis son espoir! Mais telle a été la volonté de Dieu. Il demande à son correspondant de pardonner ce long épanchement mais la blessure est encore ouverte. Ce deuil ainsi que les vendanges expliquent que la réponse de JA ait été retardée. Quant à la question soulevée par Jablonski dans sa lettre, JA hésite sur la manière de procéder. Pour des raisons de prudence, il ne peut pas proposer la chose à la Compagnie des pasteurs puisque son correspondant ne l'a pas autorisé à divulguer le contenu de sa lettre. En outre, la bienveillance dont a fait preuve le duc de Saxe-Gotha [Friedrich II] envers lui et envers la Compagnie l'empêche de faire quoi que ce soit. Voulant néanmoins satisfaire au désir de Jablonski, il lui soumet une démarche qu'il pourrait faire en son nom et qu'il espère que la bonté habituelle de son correspondant ne désapprouvera pas. Il propose donc d'écrire 1) sans nommer quoi que ce soit en particulier, ni individu, ni Cour, ni région, mais en se plaignant seulement des nombreux écrits 2) en proposant de s'atteler non pas à une réponse polémique mais à une simple élucidation des choses 3) en demandant au destinataire [Knyphausen] de ne pas faire mention de son nom. JA espère que cette proposition conviendra à son correspondant. JA, dont l'abrégé d'histoire ecclésiastique s'étendra jusqu'à l'époque contemporaine, serait reconnaissant si Jablonski pouvait le réviser, notamment pour ce qui concerne l'Allemagne et la Pologne.

Adresse

[Berlin]


Lieux

Émission

Genève

RĂ©ception

Berlin

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

2200_3866-1_ug71774_turrettini_file.jpg

page 2


2201_3866-2_ug71775_turrettini_file.jpg