69 Lettres

Lettre 3833 de Jacob Vernet à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 13.09.1727

Les diverses ouvertures

Les bruits qui ont couru d'un éventuel retour de Vernet à Genève n'ont pas de fondement; JA connaît ses engagements à Paris. Il a essayé de parler avec la famille H[arenc] et de l'incliner à ses intérêts mais pour le moment la chose n'est pas praticable et c'est à Vernet à se plier en restant ici encore quelque temps. Il envisage de passer l'hiver, de faire au printemps un voyage et de revenir ensuite à Genève. Il a très envie de regagner sa patrie et de pouvoir continuer à travailler sous les y...

+ 1 pages

page 1

02075_3833-1_ug71719_turrettini_file.jpg

page 2


02076_3833-2-3_ug71720_turrettini_file.jpg

page 3

02077_3833-4_ug71721_turrettini_file.jpg

Lettre 3833 de Jacob Vernet à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 13.09.1727


Lettre autographe. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.V.1


Les diverses ouvertures


Les bruits qui ont couru d'un éventuel retour de Vernet à Genève n'ont pas de fondement; JA connaît ses engagements à Paris. Il a essayé de parler avec la famille H[arenc] et de l'incliner à ses intérêts mais pour le moment la chose n'est pas praticable et c'est à Vernet à se plier en restant ici encore quelque temps. Il envisage de passer l'hiver, de faire au printemps un voyage et de revenir ensuite à Genève. Il a très envie de regagner sa patrie et de pouvoir continuer à travailler sous les yeux de JA. Il est vrai que l'Académie a besoin de toute l'émulation de la jeunesse pour pouvoir avoir de bons sujets à l'avenir. Il n'oubliera pas les motifs que JA tire de cela pour pousser son correspondant. Martine est parti hier en litière et porte à JA la réponse [Vernet, Défense]. Il serait bon que Baulacre la vît aussi et qu'il y fît ses remarques. Il a suivi le goût de la simplicité de JA; il demande de toute manière à celui-ci de lire son texte la plume à la main. Il ne sait pas s'il faut mettre une ville pour une autre dans le titre; il laisse cela au jugement de JA qui est plus au fait que lui de la bienséance. Il faut que le marchand donne son consentement à la note de la première page, ce qui est nécessaire pour éviter des reproches de déguisement. Vernet lui donne d'autres indications relatives à la mise en page des notes et des citations. Là où on parle du Missel romain, il faut faire sentir dans le commentaire combien la formule qui y est employée est déraisonnable. Il n'a pas besoin de dire quoi que ce soit sur la prudence dont il faut user dans l'affaire. Vernet envoie à JA l'Histoire romaine [de Catrou], l'Histoire de l'Académie des Sciences [années 1722, 1723 et 1724] ; il y a aussi deux livres pour [Jean-Louis] Calandrini, à savoir le De Magnetismo de Kircher et le traité de l'iris. [Henry] Pyniot, aumônier du régiment des gardes, prend une vive part à la perte que l'Académie vient de faire [avec la mort de Samuel Turrettini]. Le livre du père Le Courayer [Dissertation] vient d'être rudement censuré par vingt évêques assemblés à Paris [Censure des livres]. Le cardinal de Noailles l'a aussi censuré mais plus modérément et par jalousie de jurisdiction [Mandement, 1727].

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Paris

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

02075_3833-1_ug71719_turrettini_file.jpg

page 2


02076_3833-2-3_ug71720_turrettini_file.jpg

page 3

02077_3833-4_ug71721_turrettini_file.jpg