97 Lettres

Lettre 3823 de Jean I Barbeyrac Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Groningue 19.08.1727

J'avois appris... par

Barbeyrac a appris, avec surprise et regret, le dÚcÚs du cousin et collÚgue de JA [Samuel Turrettini] qu'il ne connaissait pas personnellement mais dont il estimait le mérite; il imagine la grande perte que cela a été pour son correspondant mais il faudra que celui-ci s'en console, d'autant plus qu'il s'agit de quelque chose d'irréparable. Quelques jours avant de mourir, Samuel Turrettini avait perdu sa femme [Françoise II] et il se peut que cela ait accéléré sa propre disparition. Il imagine la...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f255r_ug60763_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f255v_ug60764_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f256r_ug60765_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f256v_ug60766_turrettini_file.jpg

Groningue 19.08.1727


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 484 (f.255-256)


J'avois appris... par


Barbeyrac a appris, avec surprise et regret, le dĂšcĂšs du cousin et collĂšgue de JA [Samuel Turrettini] qu'il ne connaissait pas personnellement mais dont il estimait le mĂ©rite; il imagine la grande perte que cela a Ă©tĂ© pour son correspondant mais il faudra que celui-ci s'en console, d'autant plus qu'il s'agit de quelque chose d'irrĂ©parable. Quelques jours avant de mourir, Samuel Turrettini avait perdu sa femme [Françoise II] et il se peut que cela ait accĂ©lĂ©rĂ© sa propre disparition. Il imagine la peine dans laquelle il laisse la famille de ses deux Ă©pouses [Françoise II et Marie III]. Barbeyrac a transmis Ă  [Evert Joost Lewe van] Aduard ce que JA lui a Ă©crit de [Jacques II (?)] Eynard, qui s'occupe de toute l'affaire, avec des seigneurs de la Cour, mĂȘme s'il ne veut pas qu'on le sache. Aduard a dĂ©clarĂ© ne pas pouvoir donner une rĂ©ponse prompte mais il le fera en temps et lieu. Thomasius, professeur Ă  Halle, est dĂ©cĂ©dĂ©; Heineccius, autre professeur de droit, qui avait enseignĂ© autrefois dans cette UniversitĂ© et qui a Ă©tĂ© par la suite Ă  Franeker, est rentrĂ© en Allemagne pour ĂȘtre professeur Ă  Francfort. À Groningue, deux nouveaux professeurs ont Ă©tĂ© nommĂ©s, l'un en thĂ©ologie (un certain Voget, coccĂ©ien recommandĂ© par Driessen) et l'autre, Rotgers, en droit. À la prochaine assemblĂ©e des États, on devrait connaĂźtre aussi le nom du remplaçant de [Jean-Pierre] de Crousaz; il s'agit d'un professeur d'Utrecht nommĂ© Ode, qui a publiĂ© un ouvrage dont Le Clerc a parlĂ© dans sa BibliothĂšque [ancienne et moderne]. Une douzaine de feuilles du commentaire de Le Clerc sur Job [Veteris Testamenti Libri hagiographi] sont dĂ©jĂ  imprimĂ©es mais il paraĂźt que l'auteur, sans avoir Ă©tĂ© malade, dĂ©cline de jour en jour; sa voix est presqu'Ă©teinte et il est fort fatiguĂ© du travail de son Histoire des Provinces-Unies. Il aurait dĂ», depuis quelque temps, mĂ©nager ses forces qui semblent s'Ă©puiser, Ă  en juger par la maniĂšre dont il Ă©crit son journal et par la conversation, au cours de laquelle il se rĂ©pĂšte beaucoup. On imprime un volume de Sermons de Lenfant de mĂȘme qu'un tome de Sermons posthumes de Tillotson sur la repentance traduits par de Beausobre fils [Charles-Louis]. Barbeyrac a aussi entre les mains la traduction du VIe et dernier volume des Sermons de ce prĂ©lat anglais qu'un ami, qui ne veut pas ĂȘtre connu, lui a transmise. Il a donnĂ© plein pouvoir Ă  Barbeyrac d'y faire des corrections. Le IIIe volume du Thesaurus juris paraĂźt et on souscrit pour un IVe, alors que le projet des Ɠuvres de Cujas est tombĂ© Ă  l'eau faute de souscripteurs. [Isaac] de Beausobre a publiĂ© une Dissertation dans la BibliothĂšque germanique oĂč il mĂ©nage les PĂšres aussi peu que Barbeyrac dans son TraitĂ© de la morale des PĂšres, qui est sous presse. Des Maizeaux imprime Ă  la Haye un recueil de Scaligerana etc. avec ses notes; il a traduit aussi en français l'histoire allemande du Japon Ă  partir de l'Ă©dition anglaise. Il va donner Ă©galement une nouvelle Ă©dition des Lettres de Bayle avec ses notes [Amsterdam, 1729] ; il effacera presque toutes celles de Marchand qui figurait dans l'Ă©dition prĂ©cĂ©dente [Rotterdam, 1714]. On vient d'imprimer Ă  Amsterdam un Horace latin-français avec une traduction en vers due Ă  [Bruzen] de La MartiniĂšre. On a terminĂ© l'impression des MĂ©moires de l'abbĂ© de Choisy qui s'est faite secrĂštement Ă  TrĂ©voux; l'imprimeur de Hollande croyait avoir un manuscrit plus complet mais l'ambassadeur de France [Salignac de FĂ©nelon] a eu l'ordre de l'acheter pour le supprimer.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Groningue

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f255r_ug60763_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f255v_ug60764_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f256r_ug60765_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f256v_ug60766_turrettini_file.jpg