97 Lettres

Lettre 3768 de Jean I Barbeyrac à Jean-Alphonse Turrettini

Groningue 10.05.1727

Depuis que j'ai reçu

Barbeyrac remercie JA de l'int√©r√™t qu'il porte au jeune [Evert Joost] Lewe [van Aduard van Hoogkerk] dont le p√®re [Evert Joost Lewe van Aduard] est revenu des f√Ęcheuses impressions qu'il avait eues. Il a finalement re√ßu la version genevoise du Nouveau Testament [Gen√®ve, 1726] qui lui pla√ģt franchement beaucoup; si elle n'est pas parfaite, elle a une simplicit√© √©l√©gante et des tours tout √† fait heureux, ce qui est d'autant plus √† souligner qu'elle est de diff√©rentes mains. On est du reste...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f251r_ug60755_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f251v_ug60756_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f252r_ug60757_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f252v_ug60758_turrettini_file.jpg

Lettre 3768 de Jean I Barbeyrac à Jean-Alphonse Turrettini

Groningue 10.05.1727


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.251-252)


Depuis que j'ai reçu


Barbeyrac remercie JA de l'int√©r√™t qu'il porte au jeune [Evert Joost] Lewe [van Aduard van Hoogkerk] dont le p√®re [Evert Joost Lewe van Aduard] est revenu des f√Ęcheuses impressions qu'il avait eues. Il a finalement re√ßu la version genevoise du Nouveau Testament [Gen√®ve, 1726] qui lui pla√ģt franchement beaucoup; si elle n'est pas parfaite, elle a une simplicit√© √©l√©gante et des tours tout √† fait heureux, ce qui est d'autant plus √† souligner qu'elle est de diff√©rentes mains. On est du reste sur la bonne voie puisqu'on d√©clare vouloir l'am√©liorer dans une nouvelle √©dition [Gen√®ve, 1739]. Il a commenc√© √† la lire, avec l'exemplaire grec √† c√īt√©, √† partir de Matthieu et a fait quelques petites remarques. Il en propose une √† propos de Tite 3,2 : "Sachant qu'un tel homme p√©che, quoi que sa propre conscience le condamne". Or il trouve ce "quoi que" fort mal traduit puisqu'on insinue qu'on ne p√®che pas quand on n'est pas condamn√© par sa conscience. L'orginal ‚Äst"√©tant condamn√© par sa propre conscience"¬†‚Äď permet au plus de traduire "parce que sa propre conscience le condamne". Il a envoy√© √† Amsterdam, pour l'impression, un Trait√© de la morale des P√®res o√Ļ il d√©fend un article de la pr√©face de Pufendorf [Le droit des gens] contre l'Apologie du p√®re Ceillier. Il avait d'abord pens√© en faire une dissertation √† ins√©rer dans sa nouvelle √©dition de Pufendorf dont l'imprimeur diff√®re depuis longtemps la publication [Amsterdam, 1732], mais les dimensions qu'a prises l'ouvrage l'ont incit√© √† le publier √† part. Il y a d√©velopp√© surtout le sujet de la tol√©rance civile, mais sans oublier celui de la tol√©rance eccl√©siastique. Il s'exprime tout au long en professeur et en protestant, fid√®le aux principes g√©n√©raux de la R√©forme. Il a trait√© aussi le th√®me des all√©gories et, m√™me s'il s'est limit√© √† Orig√®ne et aux P√®res, ce qu'il dit ne manquera pas de d√©plaire aux cocc√©iens. Il travaille maintenant √† la traduction fran√ßaise du De legibus natur√¶ de Cumberland, dont para√ģt une traduction anglaise avec des notes faites par un certain Maxwell, pr√™tre irlandais; il a quelques feuilles de cette traduction dont il joindra les notes aux siennes. L'original, bon en lui-m√™me, est tr√®s abstrait, √©crit dans un style tr√®s dur et peu exact. La nouvelle √©dition du Concile de Constance de Lenfant est achev√©e. Les Wetstein [Gerard et Rudolph] publient, sur l'√©dition anglaise [1726], le T√©rence et le Ph√®dre de Bentley, qui ne manquera pas de susciter des critiques, notamment de la part de Hare et de Burman; et pourtant Bentley et Burman √©taient tr√®s unis par leur animosit√© commune contre [Jean] Le Clerc. Du reste, dans l'Ovide de Burman [Amstelodami, 1727], il saisit toutes les occasions pour maltraiter Le Clerc. Celui-ci s'est accord√© avec les Wetstein pour la publication de la suite de son commentaire sur l'Ancien Testament. Fabricius doit publier son Dion Cassius chez les m√™mes imprimeurs, alors que de la Chapelle a promis une traduction fran√ßaise des sermons anglais de Ditton sur la r√©surrection [La religion chr√©tienne d√©montr√©e]. L'√©dition de Montaigne [La Haye, 1727] est achev√©e et il est s√Ľr qu'elle vaudra mieux que les pr√©c√©dentes, toutes de [Pierre¬†I] Coste. Le Journal litt√©raire annon√ßait, il y a quelque temps, la parution de l'abr√©g√© d'histoire eccl√©siastique de JA et Barbeyrac esp√®re que cela se r√©alisera vraiment. Il a appris par [Georges] Polier [de Bottens] que JA avait publi√© une nouvelle dissertation sur la v√©rit√© de la religion chr√©tienne [Disputatio, pars quinta, 1726] et qu'il s'appr√™tait √† en publier une autre sur les proph√©ties, ce qui sera fort de saison, √† cause de Collins. On avait oubli√© [Jean-Pierre] de Crousaz √† Groningue, mais on s'est malheureusement rappel√© de lui, puisque le nouveau locataire de la maison a trouv√© dans le jardin une bo√ģte avec un enfant;tout le monde a dit que c'√©tait l'enfant de la fille cadette [Marie] de de Crousaz. Le Magistrat a ordonn√© de le remettre l√† o√Ļ on l'avait trouv√©.

Adresse

Genève


Lieux

√Čmission

Groningue

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

Ouvrages

A Treatise of the laws of nature [...] made English from the Latin by John Maxwell ComŇďdi√¶ ComŇďdi√¶ De legibus natur√¶ disquisitio philosophica, Disputatio apologetica pro veritate religionis christian√¶, adversus incredulorum difficultates. Pars quinta, quam [‚Ķ] sub pr√¶sidio Joh. Alph. Turrettini [‚Ķ] publice defendet Joh. Alphonsus Fatio Genevensis Epistola critica ad eruditissimum virum H. B. S. E. I. [i.e Henry Bland] in qua omnes doctissimi Bentleii in Ph√¶drum not√¶ atque emendationes expenduntur, dans Ph√®dre, Fabularum √¶sopiarum libri quinque Epistola critica ad eruditissimum virum H. B. S. E. I. [i.e Henry Bland] in qua omnes doctissimi Bentleii in Ph√¶drum not√¶ atque emendationes expenduntur Essais. Publi√©s par Pierre Coste Essais [...] avec de suite remarques et autres √©claircissements Fabularum √¶sopiarum libri quinque Fabularum √¶sopiarum libri quinque cum novo commentario Petri Burmanni Histoire du concile de Constance Histori√¶ roman√¶ qu√¶ supersunt Journal litt√©raire La Religion chr√©tienne d√©montr√©e par la resurrection de Notre-Seigneur J√©sus-Christ [...] Traduit de l'anglois par A.D.L.C. Le Droit de la nature et des gens, ou syst√®me g√©n√©ral des principes les plus importants de la morale, de la jurisprudence et de la politique [...] traduit du latin par J. Barbeyrac Les Essays [...] Par Pierre Coste. Nouvelle √©dition plus ample et plus correcte que les dernieres de Londres et de Paris Opera omnia [...] , cura et studio Petri Burmanni qui et suas in omne opus notas adjecit Trait√© de la morale des P√®res de l'Eglise Trait√© philosophique des loix naturelles [Avec une traduction de ¬ę¬†A Brief account of the life of Richard Cumberland¬†¬Ľ par S. Payne] Veteris Testamenti Prophet√¶, BIBLE (Nouveau testament) Le Nouveau Testament. Traduction nouvelle revue et approuv√©e par les pasteurs et professeurs de Gen√®ve BIBLE (Nouveau testament) Le Nouveau Testament revu et conf√©r√© sur les textes grecs par les pasteurs et professeurs de l'Eglise de Gen√®ve ‚ě§ Lister (23)

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f251r_ug60755_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f251v_ug60756_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f252r_ug60757_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f252v_ug60758_turrettini_file.jpg