66 Lettres

Lettre 3767 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[Neuchâtel] 09.05.1727

Il suffit que Mr Véron

Ostervald recommande à JA Véron, le porteur de cette lettre, un jeune homme qui entre chez la veuve [Michée] Jallabert. Ostervald l'avait proposé au syndic [Antoine] Tronchin comme précepteur de son neveu [Jacob (?)]. C'est un jeune homme qu'il connaît depuis son enfance, qu'il a suivi pas à pas et qui lui a toujours donné entière satisfaction par sa sagesse, sa vie réglée, son esprit doux et grave en même temps, sa pénétration et son bon sens. Il étudie la théologie depuis 18 mois. On cherche t...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f063r_ug64778_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f063v_ug64779_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f064r_ug64780_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f064v_ug64781_turrettini_file.jpg

[Neuchâtel] 09.05.1727


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 491 (f.63-64)


Il suffit que Mr Véron


Ostervald recommande à JA Véron, le porteur de cette lettre, un jeune homme qui entre chez la veuve [Michée] Jallabert. Ostervald l'avait proposé au syndic [Antoine] Tronchin comme précepteur de son neveu [Jacob (?)]. C'est un jeune homme qu'il connaît depuis son enfance, qu'il a suivi pas à pas et qui lui a toujours donné entière satisfaction par sa sagesse, sa vie réglée, son esprit doux et grave en même temps, sa pénétration et son bon sens. Il étudie la théologie depuis 18 mois. On cherche toujours à Neuchâtel un régent pour le Collège, mais il s'agit à présent du régent en premier, qui est aussi le principal du Collège. Le lundi et le mardi, il enseigne cinq heures par jour; le mercredi et le jeudi, il n'y a pas d'école le matin, mais après le sermon le premier régent fait dire et explique le catéchisme; le jeudi, il y a école seulement le matin et le samedi seulement l'après dîner. Il doit expliquer les auteurs latins et le Nouveau Testament grec et, parfois, d'autres auteurs grecs s'il y a des élèves déjà plus avancés. Les gages comprennent 400 francs, une maison et la pension des écoliers, qui paient chacun 20 sous par mois pour l'école et pour la répétition; cette dernière n'est pas comprise dans les heures d'école. On ne veut ni prosélytes ni ministres, parce qu'ils ont autre chose en vue et sont occupés par la prédication. Avant hier, l'assemblée a déposé [Henri] Pury qui, ayant eu huit mois pour revenir sur ses positions, les a au contraire radicalisées, puisqu'il a abandonné l'habit de ministre et s'est montré en séculier. Il a répondu en vrai incrédule sur la divinité de l'Écriture, les miracles de Jésus, les prophéties de l'Ancien Testament, la résurrection et la vie à venir; il s'agissait pourtant de points sur lesquels lui-même avait souhaité être interrogé. Il a refusé de donner sa confession de foi. On lui a donc retiré le caractère, mais avec beaucoup de douceur et de charité. Il a pourtant reçu la sentence avec insolence et a menacé de publier un mémoire contre la Compagnie de Neuchâtel et contre celle de Genève. On lui a pourtant expressement déclaré que le jugement ne s'est nullement basé sur la lettre de JA, mais seulement sur ce qu'il a déclaré, par écrit et oralement. On ne lui a pas communiqué la lettre des frères de Genève.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

RĂ©ception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f063r_ug64778_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f063v_ug64779_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f064r_ug64780_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f064v_ug64781_turrettini_file.jpg