207 Lettres

Lettre 3755 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

NeuchĂątel 02.04.1727

Vous m'avez fait un

Ostervald remercie JA de lui avoir fait part de certaines réflexions sur la non opportunité de faire tenir à leur cher patron [Wake] un papier qu'Ostervald voulait lui transmettre. Il comprend que l'état de santé du prélat ne lui permette plus de s'occuper des affaires qui ne seraient pas indispensables. Il en parlera à [Hans Heinrich II] Ott. Il se peut que, pour ce qui concerne les affaires de Neuchùtel, le prélat fasse une exception; la Compagnie lui est du reste trÚs reconnaissante de tout c...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f078r_ug64808_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f078v_ug64809_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f079r_ug64810_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f079v_ug64811_turrettini_file.jpg

NeuchĂątel 02.04.1727


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 491 (f.78-79)


Vous m'avez fait un


Ostervald remercie JA de lui avoir fait part de certaines rĂ©flexions sur la non opportunitĂ© de faire tenir Ă  leur cher patron [Wake] un papier qu'Ostervald voulait lui transmettre. Il comprend que l'Ă©tat de santĂ© du prĂ©lat ne lui permette plus de s'occuper des affaires qui ne seraient pas indispensables. Il en parlera Ă  [Hans Heinrich II] Ott. Il se peut que, pour ce qui concerne les affaires de NeuchĂątel, le prĂ©lat fasse une exception; la Compagnie lui est du reste trĂšs reconnaissante de tout ce qu'il a dĂ©jĂ  fait en sa faveur, puisque c'est Ă  lui qu'on doit le succĂšs de la dĂ©putation. Les dĂ©putĂ©s [Jean-Louis Chouppard, David Vattel, Abraham II Perrot] sont actuellement les envoyĂ©s de la ville de NeuchĂątel et du Magistrat et il est de la plus grande importance qu'ils rĂ©ussissent dans leur mission, et pour la patrie et pour la Compagnie elle-mĂȘme. Il serait bon que Wake continuĂąt de les soutenir, mais il vaut mieux pour le moment ne rien lui demander. On pourrait tout simplement lui dire que c'est de l'Angleterre qu'on attend l'appui principal. Les affaires de la Cour relatives Ă  NeuchĂątel ont Ă©tĂ© remises Ă  Knyphausen, tant pour le civil que pour l'ecclĂ©siastique, et cela est sĂ»rement dĂ» Ă  la reine [Sophia Dorothea] qui comble les dĂ©putĂ©s de tĂ©moignages de sa bontĂ©. Ostervald voit qu'il en est pour le jeu Ă  GenĂšve comme Ă  NeuchĂątel et que ce qui empĂȘche qu'on prenne des mesures contre, c'est que les magistrats aiment ce divertissement et ne veulent pas y renoncer. Il ne reste ainsi que l'exhortation qui ne peut pas faire beaucoup contre l'exemple.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00491_f078r_ug64808_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00491_f078v_ug64809_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00491_f079r_ug64810_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00491_f079v_ug64811_turrettini_file.jpg